PARTAGER

new_york_jets_logoQu’on se le dise : Todd Bowles commence à être agacé par les conflits incessants entre ses joueurs. Moins d’une semaine après la blessure à la mâchoire de Geno Smith, causée par un coup de poing d’IK Enemkpali, les Jets ont dû faire face à deux nouvelles explications musclées entre partenaires. En conséquence, et pour calmer les esprits, Bowles a décidé de sévir en faisant sprinter son équipe d’un bord de touche à l’autre, en aller-retour.

Interrogé en conférence de presse, l’ancien coordinateur des Cardinals a signalé que les conflits de camps d’entraînement étaient habituels, dans une juste mesure.

« Vous avez à gérer des joueurs fatigués, qui sont là depuis un petit moment maintenant. Si vous ajoutez à ça la testostérone … Le trash-talking, les explications de texte, les luttes d’égo peuvent se comprendre, du moment que les actions restent propres et régulières. Il n’y a pas de places pour les coups bas. Au bout du compte, nous devons comprendre que nous avons besoin les uns des autres. Nous n’avons pas besoin de joueurs idiots qui veulent se battre ou râler quand ils ne comprennent pas ce qui se passe autour d’eux. »

Une chose est sûre : Todd Bowles est mis à l’épreuve pour sa première véritable expérience comme head coach, au lendemain de l’affaire Geno Smith et des problèmes judiciaires de Sheldon Richardson.

PARTAGER