PARTAGER

leonard_williams_220815

Leonard Williams a brillé lors du second match de présaison des Jets. Souvent annoncé comme le meilleur défenseur de la cuvée de rookie, le defensive tackle confirme donc les louanges. Et il en fait naître de nouvelles.

« Il est très, très imposant. Il est si jeune, il ne réalise pas le potentiel qu’il a vraiment », assure son coéquipier Willie Colon. « Il a ce corps à la Richard Seymour, et le ciel est la limite pour ce gamin. »

Williams et Seymour ont bien des physiques proches, et notre rédacteur Thomas Silva avait déjà lancé la comparaison dans nos fiches pré-Draft. Mais le plus jeune des deux sait qu’il a encore du chemin avant d’atteindre l’impact et les 57,5 sacks en carrière de l’ancien Patriots.

D’ailleurs, il est le premier à relativiser son safety de vendredi soir.

« Je sais que la présaison, ça ne compte pas vraiment, et aussi que le champs était libre. Je crois que quelqu’un chez eux n’a pas rempli son rôle. Mais c’était quand même très bon. »

Cette capacité à rester lucide est peut-être ce qu’il y a de plus rassurant pour la suite.

PARTAGER