PARTAGER

read_option_250815

Terrell Suggs l’a montré, et la NFL l’a confirmé : les quarterbacks sont exposés sur les actions de type « read-option. »

Considéré comme un coureur, le lanceur peut être plaqué comme tel, c’est à dire de manière bien plus violente que lorsqu’il est passeur.

Si le plaquage de Suggs n’a pas déjà dissuadé la plupart des coaches, Malcolm Jenkins devrait finir le boulot. Pour le safety des Eagles, frapper le quarterback pourrait tout simplement être une arme de dissuasion.

« Si je ne portais pas un maillot des Eagles, j’aurais probablement fait la même chose », précise Jenkins à CSN Philly, en précisant par contre qu’il n’aurait pas visé les genoux du lanceur.

« En tant que défenseur, mon moyen de vous faire peur d’utiliser cette tactique c’est de frapper votre quarterback. »

Rares sont les équipes qui utilisent cette tactique. Mais Chip Kelly est prévenu de ce qui l’attend si l’idée lui vient de le refaire régulièrement. Et c’est un de ses joueurs qui le met en garde.

PARTAGER