PARTAGER

Même après des mois d’arrêt, le bras de Michael Vick n’est pas rouillé.

Pour son premier match avec les Steelers samedi soir, le lanceur de 35 ans a fait parler la poudre dès sa toute première passe, avec une belle chandelle de 63 yards pour Martavis Bryant.

Ce qui frappe toujours avec Vick, c’est l’apparente facilité avec laquelle le ballon file très loin.

PARTAGER