PARTAGER

Suite de la présentation équipe par équipe de la saison 2015. Au programme aujourd’hui : les Dallas Cowboys.

Après quatre années de suite sans la moindre qualification en Playoffs, les Dallas Cowboys ont retrouvé des couleurs la saison dernière en remportant leur division grâce notamment à leur excellente attaque au sol et une défense bien moins catastrophique que prévu. Malheureusement pour eux, tout s’est brusquement arrêté à Lambeau Field lors du Divisional Round, où il se sont inclinés face aux Packers sur fond de polémique. Cependant, malgré cette défaite, les Texans ont tout de même réussi leur retour au premier plan, ce qui demande désormais confirmation cette saison.

Hardy
Avec l’arrivée de Greg Hardy, la ligne défensive des Cowboys s’est très bien renforcée.

La saison dernière : 12 victoires – 4 défaites

Mouvements à l’intersaison : Il s’en est passé des choses à Dallas durant l’intersaison ! D’abord, la star Dez Bryant a été sécurisé sur le long terme puisqu’il a prolongé pour une durée de cinq ans. Cela a pris du temps, mais le receveur et les Cowboys ont fini par trouver un accord. Ensuite, au niveau des arrivées, les Texans ont réalisé un gros coup en signant le defensive end Greg Hardy, considéré comme l’un des meilleurs pass rushers de la NFL. L’acquisition du rookie La’el Collins sur le marché des agents libres est également intéressante, lui qui aurait très bien pu être sélectionné au premier tour de la draft si son nom ne s’était pas retrouvé au cœur d’une affaire de meurtre. Concernant les départs, celui du meilleur coureur de la saison dernière DeMarco Murray est évidemment un gros coup dur, surtout qu’il n’a pas vraiment été remplacé. Les pertes de Bruce Carter et Justin Durant sont aussi à signaler, tout comme celles de Sterling Moore, Henry Melton et Dwayne Harris.

Au niveau de la draft, les Cowboys ont essayé de combler leurs lacunes en sélectionnant le très athlétique cornerback Byron Jones au premier tour, et le linebacker Randy Gregory au second. Ce dernier pourrait d’ailleurs s’avérer être un véritable steal pour les Cowboys étant donné que c’est à cause de son comportement en dehors du terrain qu’il est tombé aussi bas, lui qui possède clairement le talent et le potentiel pour devenir un pass rusher de qualité au plus haut niveau. Quant aux autres joueurs sélectionnés, ils permettront d’ajouter de la profondeur à l’effectif.

Arrivées notables : Darren McFadden (RB), La’el Collins (G) Greg Hardy (DE), Jasper Brinkley (ILB), Andrew Gachkar (ILB), A.J. Jenkins (WR), Corey White (CB).
Draft : Byron Jones (CB), Randy Gregory (OLB), Chaz Green (OT), Damien Wilson (ILB), Ryan Russell (DE), Mark Nzeocha (OLB), Laurence Gibson (OT), Geoff Swaim (TE).
Pertes notables : DeMarco Murray (RB), Jermey Parnell (OT), Anthony Spencer (DE), George Selvie (DE), Henry Melton (DT), Bruce Carter (OLB), Sterling Moore (CB), Dwayne Harris (WR/KR), Justin Durant (LB).

Les points forts :

Si les Cowboys ont réalisé une si belle saison l’année dernière, c’est avant tout grâce à leur ligne offensive exceptionnelle, elle qui est probablement la meilleure de toute la NFL aujourd’hui. Avec Tyron Smith, Zack Martin, Travis Frederick et Doug Free devant lui, le quarterback Tony Romo devrait une nouvelle fois être tranquille dans sa poche tandis que les running backs auront probablement beaucoup d’opportunités pour s’exprimer.

L’autre point fort de Dallas concerne l’attaque aérienne, où la combinaison Romo – Bryant devrait continuer de faire des ravages, le tout avec Terrence Williams, Cole Beasley et l’éternel Jason Witten en soutien. La saison dernière, les Cowboys ont notamment terminé deuxièmes au niveau de la réussite des passes tentés (68,9 %) et quatrièmes au nombre de touchdowns inscrits dans les airs (37). Alors évidemment, le très bon jeu de course avait ouvert pas mal de brèches, et il faudra donc essayer de retrouver le même équilibre cette saison afin de continuer à contrôler le tempo des matches.

Les points faibles :

Malgré la draft de Byron Jones au premier tour, la défense aérienne reste la grosse faiblesse des Cowboys. La saison dernière, Dallas avait réussi à limiter la casse grâce à son jeu de course qui permettait à l’attaque de rester beaucoup de temps sur le terrain, mais cela n’a pas empêché les Texans de finir à la 26è place dans la catégorie des yards accordés à la passe. De plus, la blessure d’Orlando Scandrick (absent toute la saison) est une bien mauvaise nouvelle pour Dallas, désormais contraint de faire avec le décevant Morris Claiborne et l’irrégulier Brandon Carr au poste de cornerback. Cependant, la ligne défensive devrait s’améliorer cette saison, ce qui facilitera forcément le boulot de la ligne arrière.

L’autre point faible de Dallas, c’est le groupe des running backs. Avec le départ de DeMarco Murray, les Cowboys ont perdu l’un des meilleurs coureurs de la NFL et donc une pièce centrale de leur attaque. Malheureusement pour eux, ils n’ont pas réussi à le remplacer puisqu’ils se retrouvent désormais avec un trio composé de Darren McFadden, Lance Dunbar et Joseph Randle. Pas forcément idéal pour une équipe qui était basée sur le jeu au sol la saison dernière…

Facteur(s) X :

28è équipe de la NFL au nombre de sacks l’an dernier, les Cowboys ont bien renforcé leur ligne défensive durant l’intersaison avec l’arrivée de Greg Hardy et la sélection de Randy Gregory à la draft. De plus, le linebacker Sean Lee va faire son grand retour après avoir raté la totalité de la saison 2014, lui qui avait été victime d’une rupture d’un ligament du genou. Dallas possède donc le potentiel pour s’améliorer considérablement dans ce secteur-là de la défense, mais des incertitudes subsistent avec les blessures (quel niveau pour Lee et Rolando McClain, qui a lui aussi été opéré du genou ?) et les suspensions (Hardy et McClain rateront les quatre premiers matches de la saison).

Outre la ligne défensive, le jeu de course sera aussi l’une des clés de la saison à Dallas. DeMarco Murray parti, les Cowboys seront-ils capables de rester l’une des meilleures attaques au sol de la NFL ? Il y a des raisons d’être optimiste étant donné le niveau de la ligne offensive, mais il y a aussi des raisons d’en douter vu les coureurs qui composent aujourd’hui l’effectif de l’équipe. Joseph Randle est capable d’être productif mais n’a encore rien prouvé en tant que running back titulaire, Darren McFadden est habitué aux blessures depuis le début de sa carrière et Lance Dunbar n’a effectué que 80 courses depuis qu’il évolue en NFL. Autrement dit, l’incertitude règne sur ce poste-là, où la hiérarchie n’a d’ailleurs pas encore été clairement définie.

Enfin, on peut se demander également si les Cowboys arriveront à combler le départ de Dwayne Harris vers New York, lui qui était un joueur d’une grande importance au sein des équipes spéciales la saison dernière. Très bon pour retourner les coups de pieds mais aussi pour les défendre (couverture, plaquage, pression), il risque en effet de beaucoup manquer à Dallas cette année.

Calendrier : Giants, @Eagles, Falcons, @Saints, Patriots, @Giants, Seahawks, Eagles, @Buccaneers, @Dolphins, Panthers, @Redskins, @Packers, Jets, @Buffalo, Redskins.

En résumé : Auteur d’une bonne intersaison malgré la perte de DeMarco Murray, Dallas est logiquement favori à sa propre succession dans la NFC East. Avec leur excellente ligne offensive et leur jeu aérien efficace, les Cowboys possèdent des bases solides en attaque et ne devraient donc pas avoir trop de mal à marquer des points. Par contre, la défense reste suspecte malgré le renforcement de la ligne défensive et la sélection du prometteur Byron Jones à la draft. La question est de savoir à présent si les Cowboys vont réussir à franchir un cap dans ce secteur-là du jeu et ainsi devenir une équipe encore plus redoutable en vue des Playoffs.

Le pronostic : 10 victoires – 6 défaites

PARTAGER