PARTAGER

brady-rodgers-week13-2014

Si la NFL est persuadée que Tom Brady et les Patriots doivent être punis, ce sentiment n’est pas forcément partagé dans toute la ligue.

Un sondage d’ESPN montrait récemment du soutien de la part des autres joueurs pour Brady. Jeudi, à l’annonce de l’annulation de sa suspension, les réactions de ses collègues ont également été positives.

« Je pense que c’est une belle journée pour les joueurs », a assuré Aaron Rodgers sur Packers TV. « Je pense qu’à chaque fois que nous récupérons un des notre, c’est une bonne victoire pour nous. Il y a peut-être un peu trop de pouvoir absolu. En 2011, nous les joueurs avions une chance de faire changer les choses avec les négociations de l’accord collectif, mais nous ne l’avons pas fait. Nous avons laissé le commissioner en charge de beaucoup de ces choses, mais notre syndicat a fait du bon boulot pour les appels et aider les gars. »

Le problème de Roger Goodell, c’est surtout que les propriétaires commencent aussi à se poser des questions.

« Ce n’est pas sain pour la NFL d’être dans le genre de procédures judiciaires qu’elle connait depuis plusieurs années », lance notamment Arthur Blank, le patron des Falcons, au Atlanta Journal-Constitution. « […] Le Deflategate n’est plus une question de ballons dégonflés, l’enjeu est ce qui a été négocié pendant des décennies pour ce qui est de la responsabilité du commissioner en terme de sanction des joueurs. Si nous devons voir les choses différemment aujourd’hui, dans l’environnement actuel, les propriétaires doivent être préparés à le faire. Le commissioner devrait être préparé aussi à le faire. »

Les choses vont-elles enfin changer dans la gestion des sanctions ? Roger Goodell est peut-être le seul à le savoir. Et il ne lâchera sûrement pas les choses sans se battre.

PARTAGER