PARTAGER

roger_goodell_nfl_080915

Cet après-midi, Roger Goodell a fait une apparition dans le show Mike & Mike d’ESPN.

Quelques instants avant son intervention, ce même groupe a publié, par l’intermédiaire d’Outside the Lines, un rapport suggérant que le commissionnaire a étouffé l’affaire du Spygate pour ne pas affaiblir la crédibilité de la ligue.

À la suite de cette annonce, le journaliste Mike Greenberg a demandé au grand patron si son éventuel laxisme dans ce précédent scandale l’avait poussé à être plus sévère avec les Patriots dans le dossier du Deflategate.

« Je n’ai pas vu ce rapport, Mike (Greenberg), en aucune façon, mais je peux juste vous dire que je ne suis au courant d’aucune connexion entre les procédures du Spygate et celles plus récentes », a-t-il répondu. « Évidemment, nous apprenons de chaque processus de ce genre, nous essayons de nous améliorer, mais dans mon esprit, les deux incidents ne sont pas liés. »

Goodell semble avoir la mémoire courte puisque, pour justifier les sanctions infligées à New England en mai dernier, la NFL a évoqué le passé de la franchise du Massachusetts et l’a clairement utilisé contre elle.

Quoi qu’il en soit, l’organisation dirigée par Robert Kraft s’est défendue des accusations du jour par un communiqué.

« Pendant ces 16 dernières années, les Patriots ont été menés par l’un des plus grands centraîneurs et l’un des plus grands quarterbacks de l’histoire. Il est décevant que certaines personnes préfèrent croire des mythes et des rumeurs plutôt qu’accorder du crédit au coach (Bill) Belichick, à son staff et aux joueurs pour leur travail acharné », peut-on notamment lire.

Une chose est sûre, la National Football League ne sort pas grandie de toutes ces vraies fausses révélations.

PARTAGER