PARTAGER

jameis_winston_marcus_mariota_090915

Chaque mercredi, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des rookies de la NFL. À la veille du lancement des hostilités, il est temps d’étudier une dernière fois les forces en présence parmi les heureux élus de la Draft 2015.

Le grand rendez-vous

Tampa Bay Buccaneers – Tennessee Titans
Pour la première fois depuis 2012 et le duo Andrew Luck – Robert Griffin III et pour la 6e fois dans l’ère Super Bowl, deux quarterbacks ont été sélectionnés aux deux premières positions de la Draft. Alors, lorsque les concernés se retrouvent sur le terrain dès la semaine d’ouverture de la saison, c’est forcément un évènement.

Jameis Winston, le titulaire des Buccaneers, et Marcus Mariota, son homologue des Titans, ont montré de bonnes choses pendant la présaison, mais cette période de préparation ne donne qu’un avant-goût du plus haut niveau. Le moment de vérité approche et, puisque leurs équipes seront opposées, les deux jeunes hommes vont évidemment être comparés. Celui qui parviendra le mieux à gérer la pression pourrait déjà se démarquer. Ce n’est bien sûr qu’une entrée en matière, mais ça promet ! Coup d’envoi de ce match dimanche, 22h25, au Raymond James Stadium de Tampa.

Le rookie à surveiller

Tyler Lockett (WR) – Seattle Seahawks
Oui, comme tous les petits nouveaux, le 69e choix de la Draft 2015 n’a pas encore participé à une rencontre NFL officielle. Mais, pendant les mois d’août et septembre, Tyler Lockett a été brillant à plusieurs reprises. Pour ses débuts face aux Broncos, il a marqué un touchdown de 103 yards sur un retour de kickoff. Une action mémorable, sauf peut-être pour le coach Pete Carroll. Deux semaines plus tard, contre les Chargers, le receveur de 22 ans a retourné un punt de manière victorieuse, 67 yards plus loin. Puis jeudi dernier à Oakland, il a capté une passe de Russell Wilson et l’a transformée en un touchdown de 63 longueurs.

Certes, l’ancien de Kansas State a encore tout à prouver, mais il a la chance de faire partie d’un effectif rodé et extrêmement talentueux. Le dernier nom appelé au-delà du 2e tour a avoir été élu Offensive Rookie of the Year est Mike Anderson (189e), en 2000. La relève peut-elle venir du Nord-Ouest des États-Unis ? Si cela arrive, ce serait un réel exploit.


Can’t-Miss Play: Lockett’s rockets par NFL-Official

Ils se sont montrés pendant la présaison

Nombreux sont les rookies à avoir profité des répétitions pour afficher leurs qualités. Puisqu’il serait difficile de tous les citer, en voici dix, et dans le désordre !

Amari Cooper (WR) – Oakland Raiders
Huit réceptions pour 124 yards en trois participations pour le receveur des Raiders. Contre les Cardinals, il a parfois semblé facile alors qu’il était couvert par Patrick Peterson. En pleine construction, la connexion entre Derek Carr et sa nouvelle cible de 21 ans est déjà intéressante.

Leonard Williams (DT) – New York Jets
Avant de contracter une légère blessure à un genou face aux Giants, le jeune colosse des Jets a été excellent lors de l’opposition avec Atlanta, compilant cinq plaquages, 1,5 sack et un safety. Une performance encourageante à confirmer, notamment pendant l’absence de Sheldon Richardson.

Ereck Flowers (OT) – New York Giants
Si Will Beatty ne s’était pas sérieusement blessé, le 9e choix du dernier repêchage aurait eu le temps d’apprendre. Le destin en a décidé autrement, et celui-ci doit désormais assumer un statut de titulaire. Heureusement pour lui et son équipe, le tacle offensif a progressé lors de chacune de ses sorties.

Nelson Agholor (WR) – Philadelphia Eagles
Rapide et agile, le receveur de 22 ans a enregistré neuf réceptions pour 117 yards en trois matches disputés. Sa capacité à gagner des yards après avoir attrapé le ballon a impressionné, et son profil devrait parfaitement convenir au système de Chip Kelly.

Eric Kendricks (LB) – Minnesota Vikings
Sur les cinq affrontements qu’il a joué, Kendricks n’a quasiment manqué aucun plaquage. Techniquement propre et souvent idéalement placé, l’ex-linebacker d’UCLA a démontré une véritable solidité. S’il continue sur sa lancée, il pourrait vite menacer Audie Cole.

eric_kendricks_vikings_090915

Ameer Abdullah (RB) – Detroit Lions
Étincelant pendant le camp d’entraînement, le running back passé par Nebraska a poursuivi ses efforts. Auteur de 12 courses pour 82 yards en trois entrées, il a fait parler ses appuis et sa vision pour s’échapper. Reste maintenant à voir si l’attaquant de 22 ans est capable d’être régulier.

Randy Gregory (DE) – Dallas Cowboys
Trois contributions et un sack produit à chaque reprise, un départ placé sous le signe de la constance pour le chasseur des Cowboys qui combine puissance et vivacité. Si le défenseur de 22 ans parvient à gagner en maturité, un bel avenir l’attend dans le Texas.

Frank Clark (DE) – Seattle Seahawks
Son cursus effectué à Michigan a été une réussite, et son aventure en NFL a commencé sur les mêmes bases. En plaquant neuf fois, Clark a harcelé le bataillon offensif de Denver sans relâche. Bruce Irvin entame l’ultime année de son contrat et s’il venait à partir, les Seahawks détiennent peut-être son suppléant.

Trey Flowers (DE) – New England Patriots
Pour sa première sous les ordres de Bill Belichick, l’ancien pensionnaire d’Arkansas a mis le MVP Aaron Rodgers au sol. Doué pour anticiper les décisions adverses et polyvalent, il devrait être un élément précieux pour la franchise du Massachusetts.

La’el Collins (G) – Dallas Cowboys
Si le lineman de 22 ans est arrivé à Dallas après la Draft, c’est uniquement à cause de problèmes extra-sportifs. Son métier, il l’exerce à merveille, et ce ne sont pas les fans de San Diego qui diront le contraire. De son côté, Ronald Leary peut s’inquiéter pour son poste.

Le bonus

Pour les férus de fantasy, les journalistes de NFL Network vous prodiguent leurs conseils concernant les rookies. Si ces indications ne vous conviennent pas, vous pouvez toujours faire confiance à votre instinct.


‘NFL Fantasy Live’: Fantasy rookies to target par NFL-Official

PARTAGER