PARTAGER

roger-goodell-demaurice-smith-2009-10-28-11-46-28L’accord collectif en vigueur entre la ligue et le syndicat des joueurs (NFLPA) a beau prendre fin 2020, la NFL souhaiterait lancer le processus de négociation le plus tôt possible. S’il n’arrive à échéance que dans 5 ans, l’accord peut néanmoins être prolongé à tout moment. Et c’est visiblement cette voie dans laquelle souhaiterait s’engager la ligue.

Selon Mark Maske du Washington Post, la NFL et la NFLPA pourraient engager des discussions sur la refonte du système de discipline dès la fin de l’année. Des échanges qui, dans l’optique de la ligue, pourraient mener à un nouvel accord et une extension du Collective Bargaining Agreement (CBA).

« Idéalement, nous devons changer certaines choses dans les négociations avec le syndicat dans la perspective d’une prolongation de l’accord collectif, » a confié un officiel de la NFL sous couvert de l’anonymat. « Ça pourrait arriver assez vite. Pourquoi pas d’ici la fin de la saison. »

Pourtant, si l’optimisme semble de rigueur du côté de la ligue, les choses ne semblent pas être aussi limpides. Le directeur exécutif de la NFLPA, DeMaurice Smith, confiait même à ProFootballTalk que pareil scénario était hautement improbable compte tenu des relations houleuses entre les deux parties ces derniers mois.

« Si les termes de l’accord sont bons tant pour les propriétaires que pour les joueurs, alors on peut avoir une discussion constructive quant à une prolongation, » explique Smith. « Mais nous ne pouvons pas discuter d’une prolongation dans la situation actuelle. C’est tout simplement impossible. »

S’il semble prématuré, voire illusoire, d’envisager l’ouverture de négociations anticipées sur l’accord collectif, les deux parties pourraient se retrouver autour de la même table pour discuter du système de discipline. Des négociations qui pourraient être facilitées depuis que DeMarcus Smith s’est dit prêt à faire quelques concessions. Plus précisément, il serait prêt à concéder à la ligue le droit de suspendre les joueurs qui feraient obstruction à une enquête en échange du recours à un arbitrage neutre pour les joueurs. Donnant-donnant.

Si la ligue et Roger Goodell sont prêts à abandonner leur pouvoir presque absolu en matière de discipline, un accord pourrait rapidement être trouvé. Un gros « si » quand on connait Roger.

PARTAGER