PARTAGER

marcus_mariota_2_140915

Tampa Bay Buccaneers (0-1) – Tennessee Titans (1-0) : 14-42

Marcus Mariota n’a pas été sélectionné le premier lors de la dernière Draft, mais il s’est bien vengé ce dimanche, en infligeant une leçon à Jameis Winston, le premier appelé de mai dernier. Les Titans n’ont jamais été inquiétés, portés par un Mariota complètement en contrôle. Une entrée en matière particulièrement impressionnante.

Première série, premier touchdown en carrière pour le nouveau quarterback des Titans. Et sur une passe de 52 yards pour Kendall Wright (4 rec, 101 yards, 1 TD) ! La première passe de Winston, elle, est interceptée puis retournée pour un touchdown. En trois minutes, Tennessee mène déjà 14-0 !

Un stop défensif plus tard, et les visiteurs sont encore dans la end zone. Cette fois, Mariota envoie Bishop Sankey (12 courses, 74 yards, 1 TD – 2 rec, 12 yards, 1 TD) au touchdown sur 12 yards pour le 21-0. Tampa réagit enfin au début du second quart, avec un bon jeu de Winston, qui gère bien la pression et délivre une petite passe dosée à Austin Seferian-Jenkins (5 rec, 110 yards, 2 TDs) pour réduire l’écart (21-7).

Une première historique

Si les Titans doivent alors punter pour la première fois du match, le répit est de courte durée pour les locaux. Ils rendent le ballon, et Mariota trouve Harry Douglas pour le 28-7. Winston est de nouveau intercepté, et Mariota marque encore, cette fois avec une petite passe de 1 yard pour Delanie Walker. À la pause, le score est de 35-7, et le public de Tampa siffle son équipe !

Les stats de Mariota après deux quart-temps sont irréelles : 10/13, 175 yards, 4 touchdowns.

Un seul quarterback avait déjà lancé 4 touchdowns dans son premier match. Il s’agit de Fran Tarkenton… en 1961. Lui l’avait fait sur un match entier.

Après un nouveau touchdown de Sankey, cette fois au sol, Mariota a même droit au luxe de terminer tranquillement sur le banc le dernier quart-temps. Il termine avec une évaluation parfaite de 158,3 ! Son équipe mène 42 à 7.

En comparaison, et malgré un touchdown dans le dernier quart, le bilan de Winston est beaucoup plus terne : 16/33, 210 yards, 2 touchdowns et 2 interceptions, avec le bémol qu’une partie de ces statistiques ont gonflé une fois que le match était largement plié.

Les Titans peuvent avoir le sourire. Pour la première fois depuis un moment, la franchise a un joueur dynamique et excitant dans son effectif. Pour les Buccaneers, il y a encore du travail.

PARTAGER