PARTAGER

msu-oregon

Cette saison, Touchdown Actu vous propose chaque semaine un récapitulatif complet de la semaine écoulée en NCAA. Match de la semaine, zoom sur un joueur-star du championnat, les futures rencontres à ne pas manquer… tout pour garder un œil sur les futures stars de la NFL.

Le match de la semaine

Michigan State (5) – Oregon (7) : 31-28

C’était incontestablement l’affiche de cette deuxième semaine de College Football. Le match entre Michigan State et Oregon, prévu dans l’antre des Spartans, à East Lansing, a bien répondu aux attentes. Vainqueurs l’an passé, dans l’Oregon (46-27), les Ducks frappent d’ailleurs dès leur premier drive. Le quarterback Vernon Adams Jr. (22/39, 309 yards, TD, 2 INT), transféré d’Eastern Washington, se connecte parfaitement avec Charles Nelson, pour trois gains importants et les premières tentatives qui vont avec. Le duo permet à Royce Freeman de conclure la série, sur une course de deux yards, toute en puissance (0-7). La réponse de Michigan State sera tout aussi fringante. Sur le premier snap offensif des Spartans, le running back Madre London, profite d’un trou béant pour emmener le cuir sur 62 yards. Le quarterback Connor Cook (20/32, 192 yards, 2 TD, INT) prend le relais, avec une passe de 12 yards vers Josiah Price, pour l’égalisation (7-7).

Si Byron Marshall enregistre un gros retour de coup de pied dans la foulée, avec 49 yards au compteur, Oregon commence toutefois à être freiné par l’impressionnante ligne défensive des locaux. Joel Heath provoque d’abord un fumble sauvé par le centre d’Oregon, avant un sack de la star Shilique Calhoun sur Adams Jr. Punt à suivre pour Oregon.

Globalement, les deux défenses élèvent leur niveau de jeu. Celle des Ducks contrarie l’attaque adverse, malgré une position goal line et une course avortée du quarterback remplaçant, Damion Terry. Dans la foulée, la longue passe d’Adams Jr. est arrachée par Montae Nicholson dans les bras du receveur Charles Nelson. Sur le drive qui suit, Cook alerte Aaron Burbridge, pour un spin move du receveur et un plongeon en terre promise, pour un touchdown de 17 yards (14-7). Ce sera d’ailleurs le score à la pause, après une nouvelle interception d’Adams Jr., et surtout deux turnovers on down des Ducks, dont ce ballon rendu à un yard de l’en-but adverse.

Certes, les finalistes des derniers playoffs ne sont pas très inspirés en attaque, mais ils peuvent compter sur les équipes spéciales. Après deux petites minutes en seconde mi-temps, le receveur Bralon Addison punit Michigan State sur un retour de punt de 81 yards pour égaliser (14-14). Mais les Spartans restent dominateurs, grâce à un Connor Cook qui monte en régime et qui trouve à deux reprises Aaron Burbridge, pour des gains de 14 et 28 yards. Le coureur de première année, LJ Scott, se charge de relancer la machine au sol, avec un touchdown de 6 yards (21-14). L’écart montera même à +10, après un field goal de 36 yards transformé par Michael Geiger.

Malmené sur la ligne d’engagement, Oregon reste tout de même au contact, tant bien que mal. Vernon Adams Jr. fait recoller son équipe à trois longueurs, avec une course de 2 yards dans la end-zone. Au deuxième touchdown personnel de LJ Scott, sur 38 yards, il répondra également sur une passe diagonale pour trouver Byron Marshall dans le coin droit de l’en-but.

31-28 au panneau d’affichage, et Michigan State doit rendre le ballon, après une série infructueuse. Balle aux Ducks, avec moins de trois minutes au chrono. Les fans des Spartans semblent déjà entrevoir une issue fatale dans les tribunes. Moment choisi par la ligne défensive de Michigan State pour faire la différence. Sur une troisième tentative, près des 30 yards des locaux, Lawrence Thomas et Chris Frey enregistrent un sack collectif pour faire reculer Adams Jr. et priver les Ducks d’un field goal. Sur la quatrième tentative, la passe du quarterback est sous-alimentée et ne trouve pas Bralon Addison (7 réceptions, 138 yards), pourtant excellent sur cette rencontre.

Michigan State gagne au forceps et démontre que sa défense de fer pourra lui permettre de se sortir de situations périlleuses. Ils en auront besoin. Après avoir battu le finaliste des playoffs 2015, les Spartans retrouveront le champion en titre, Ohio State, le 21 novembre prochain, à Columbus.

Autres principaux résultats

Ohio State (1), justement, n’a pas eu besoin de forcer son talent, pour venir à bout d’Hawaii, à domicile (38-0). Sans surprise, le coureur Ezekiel Elliott s’est fait plaisir, avec 101 yards et 3 touchdowns.

Rien ne sert de courir, il faut partir à point ! C’est ce qu’ont sans doute chuchoté les Oklahoma Sooners (19) aux joueurs de Tennessee (23), lors de leur déplacement à Knoxville. Menés 17-0 en fin de deuxième quart-temps, les joueurs de Bob Stoops ont refait leur retard de 17 points, pour arracher la prolongation. Menés 24-17, ils ont ensuite égalisé sur un touchdown à la course de leur quarterback Baker Mayfield (19/39, 187 yards, 3 TD, 2 INT), avant une passe de ce dernier, vers Sterling Shepard, pour valider le succès des siens, 31-24, sur une double-prolongation.

Coup de chaud pour Auburn (6) ! Opposé à la modeste équipe de Jacksonville State, pensionnaire de la deuxième division universitaire, les Tigers ont eu besoin d’une prolongation pour mater les Gamecocks (27-20 a.p.). L’homme du match s’appelle encore Peyton Barber, auteur de 125 yards à la course, et surtout du touchdown de la victoire.

Victoire à la Pyrrhus, pour Notre Dame (9). En déplacement à Virginia, les Fighting Irish se sont certes imposé 34-27, mais ont surtout perdu pour la saison leur quarterback vedette, Malik Zaire, blessé à la cheville. Son remplaçant, DeShone Kizer (8/12, 92 yards, 2 TD), ne s’est pas privé pour offrir le touchdown de la victoire à son équipe, sur une passe de 40 yards, vers Will Fuller.

Première victoire pour Jim Harbaugh, à Michigan ! Les Wolverines ont déroulé, face à Oregon State, pour s’imposer 38 à 7, à domicile.

Première victoire également pour Anthony Mahoungou, avec Purdue. Malheureusement pour le Français, il a dû se contenter de miettes sur la rencontre, avec une passe d’Appleby incomplète. Les Boilermakers ont dominé le voisin Indiana State, issu de la deuxième division (38-14).

Le grand perdant cette semaine s’appelle sans nul doute Arkansas (18). Les Razorbacks ont été surpris, à domicile, par la modeste équipe de Toledo, équipe de la conférence MAC (12-18). Les joueurs de Brett Bielema ne verront sûrement pas les playoffs en janvier prochain …

Les actions de la semaine

Non ! Nous n’avons pas oublié BYU ! Nous gardions seulement le meilleur pour la fin. Après tout, c’est ce qu’ils aiment bien faire. Une semaine après avoir battu Nebraska, sur une Ave Maria de 42 yards, le programme de l’Utah a remis ça, face à une équipe classée, Boise State (20). Encore en tête d’affiche, Tanner Mangum, dont la passe de 35 yards trouve Mitchell Juergens dans la end-zone, sur une quatrième tentative. De quoi permettre à Brigham Young d’être désormais classé !

Si DeShone Kizer s’est distingué en offrant le touchdown de la victoire pour Notre Dame, il est aussi redoutable sur équipes spéciales. La preuve avec cette feinte de field goal, où sa position de holder lui permet d’alerter Dustin Smythe pour une shovel pass et les premiers points inscrits par les Fighting Irish.

Zoom sur : Leonard Fournette

Principale menace offensive des LSU Tigers, le running back Leonard Fournette a dû s’employer pour permettre à LSU (14) de remporter un succès crucial chez son rival de conférence, Mississippi State (25). A l’arrivée, le joueur de deuxième année cumule 159 yards et 3 touchdowns au sol pour offrir une victoire à la fac de Louisiane (19-21) à l’extérieur. Son aide n’a pas été de trop, tant le poste de quarterback continue de poser question, à Baton Rouge, avec un Brandon Harris à 71 yards dans les airs. En face, Mississippi State y aura cru jusqu’au bout, emmené par un intéressant Dak Prescott (335 yards, TD) à la passe. Mais les Bulldogs se sont également sabordés, avec une conversion à deux points manquée et surtout un délai de jeu sur le dernier field goal du match, un coup de pied manqué par le kicker à l’utime seconde.

fournette-mssu

A ne pas manquer en semaine 3

Alabama (2) – Ole Miss (15)

Déjà intimidant, contre Wisconsin, en match d’ouverture, Alabama se mesurera cette fois à l’un de ses plus gros adversaires de la division SEC Ouest. Ole Miss semble en effet en forme en ce début de saison régulière. Certes, les Rebels n’ont joué que Tennessee-Martin et Fresno State, mais ils ont marqué 149 points en deux matches, contre ces équipes. Vainqueur d’Alabama, l’an passé, à domicile, Mississippi possède un groupe qui arrive à maturité et rêve d’un gros coup, à Tuscaloosa, pour devenir la place forte de la SEC.

Notre Dame (8) – Georgia Tech (14)

La blessure de Malik Zaire a redistribué les cartes, mais DeShone Kizer a montré de belles promesses. Il vaut mieux, car c’est un nouveau test coriace qui attend Notre Dame en semaine 3. Dernier finaliste de la conférence ACC, face à Florida State, Georgia Tech est un adversaire redoutable, surtout offensivement. Dans un système triple option, parfaitement rôdé, le quarterback Justin Thomas semble comme un poisson dans l’eau. Gage au front seven des Fighting Irish de se montrer dissuasif …

LSU (13) – Auburn (18)

Deux dynamiques totalement contraires … Auburn a dégringolé dans le classement AP Top 25, après sa poussive victoire face à Jacksonville State. Pour couronner le tout, les joueurs de l’Alabama se déplacent à LSU, galvanisé par une première victoire intra-division et qui pourrait d’ores et déjà écarté un concurrent direct pour la finale de conférence SEC.

PARTAGER