PARTAGER

marcus_mariota_titans_une_160915

Chaque mercredi, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des rookies de la NFL. Vous aurez donc droit au rookie offensif et défensif de la semaine, ainsi qu’à un Top 5 pour les autres débutants qui auront également brillé.

Rookie offensif de la semaine

Marcus Mariota (QB) – Tennessee Titans : 13/16, 209 yards, 4 touchdowns
C’était le choc tant attendu entre les deux premiers choix de la Draft 2015, il a tourné court. Dans leur Raymond James Stadium, les Buccaneers de Jameis Winston (16/33, 210 yards, 2 touchdowns et 2 interceptions) ont subi la loi de Titans guidés par un Marcus Mariota impeccable pour ses débuts en NFL. Un rating parfait (158.3), plus de touchdowns lancés que de passes manquées, l’ex-pensionnaire d’Oregon a impressionné par son calme, sa précision et sa maturité. Certes, l’adversité était médiocre et il va falloir confirmer dès dimanche prochain à Cleveland, mais si Ken Whisenhunt et son quarterback de 21 ans continuent sur leur lancée, la franchise de Tampa pourrait bientôt regretter sa décision du 30 avril dernier.

Rookie défensif de la semaine

Marcus Peters (CB) – Kansas City Chiefs : 7 plaquages, 3 passes déviées, 1 interception
Décidément, les Marcus se son montrés pour cette semaine d’ouverture. Peters, le cornerback des Chiefs, ne pouvait pas rêver meilleur départ : une action jouée et déjà une balle volée aux Texans du généreux Brian Hoyer. Par la suite, le défenseur de 22 ans a eu des difficultés pour contenir l’excellent DeAndre Hopkins (9 réceptions, 98 yards, 2 touchdowns). Il a toutefois été solide et constant, évitant les erreurs grossières. Le jeune homme doit bien sûr encore apprendre et s’ajuster au niveau professionnel, et l’absence de Sean Smith, suspendu trois matches, lui confère peut-être un peu trop de responsabilités. Le retour de son coéquipier vétéran devrait donc lui permettre de progresser et d’être davantage efficace en ayant un rôle plus adapté.

Top 5 des autres rookies de la semaine

1. Tyler Lockett (WR) – Seattle Seahawks : 4 réceptions, 34 yards, 1 touchdown de 57 yards sur un retour de punt
Avec le 69e choix du dernier repêchage, les dirigeants de Seattle ont appelé un attaquant explosif, c’est maintenant une certitude. Dans le quart-temps initial de la rencontre entre les Seahawks et les Rams, Tyler Lockett a profité de la couverture douteuse de St. Louis pour retourner un punt de façon victorieuse. De plus, le receveur de 22 ans a prouvé la fiabilité de ses mains, puisqu’il n’a relâché aucune des quatre offrandes de Russell Wilson. Si l’équipe a quitté le Missouri avec une défaite, Pete Carroll et son staff ont en revanche obtenu de belles promesses de la part de leur nouveau joyau.

2. Leonard Williams (DT) – New York Jets : 5 plaquages
Les statistiques d’un lineman ne reflètent pas toujours son influence sur le terrain. C’est exactement le cas pour Leonard Williams, le phénomène des Jets récemment comparé à Richard Seymour. Si New York a étouffé Cleveland, c’est en grande partie grâce à une ligne défensive écrasante au sein de laquelle l’imposant rookie semble s’intégrer à merveille. Lui et ses compères ont été des poisons pour Josh McCown et Johnny Manziel. Pourtant, la protection des Browns est loin d’être la pire des États-Unis. Andrew Luck et ses Colts, qui accueillent ce lundi les troupes de Todd Bowles, peuvent s’inquiéter.

3. Karlos Williams (RB) – Buffalo Bills : 6 courses, 55 yards, 1 touchdown
Melvin Gordon, T.J. Yeldon, Ameer Abdullah, Tevin Coleman ou David Johnson, ils ont tous produit de bonnes choses ce weekend. Une classe de coureurs dont est également issu Karlos Williams. Au relais d’un LeSean McCoy décevant, le running back de 22 ans a assommé Indianapolis en combinant vitesse, puissance et intelligence. Si la défense terrestre de Chuck Pagano n’est pas vraiment réputée pour sa robustesse, il faut tout de même saluer les prouesses de l’ancien de Florida State.

4. Jaquiski Tartt (S) – San Francisco 49ers : 4 plaquages, 1 sack
En déplacement au Levi’s Stadium, les Vikings n’ont inscrit que trois petits points, gênés par une escouade défensive des 49ers autoritaire. L’un des symboles de cet effort collectif, c’est Jaquiski Tartt. Le safety de 23 ans, sélectionné à la 46e place par San Francisco, a mis à profit sa polyvalence pour chasser Teddy Bridgewater et plaquer les cibles du lanceur de Minnesota. Sa contribution pourrait s’avérer précieuse pour faire souffler les titulaires Antoine Bethea et Eric Reid.

5. David Andrews (C) – New England Patriots
Au cours du succès des tenants du titre face aux Pittsburgh Steelers, deux personnes ont participé à l’intégralité des snaps offensifs orchestrés par Bill Belichick : le quarterback Tom Brady et son centre, David Andrews. Avec les blessures de Bryan Stork et Ryan Wendell, la situation paraissait presque effrayante : les Patriots devaient confier le milieu de leur ligne offensive à un élément de 23 ans arrivé dans l’effectif en tant qu’agent libre, après la Draft. Celui-ci les a remerciés en réalisant une prestation convaincante, entouré par Tre’ Jackson et Shaq Mason, autres rookies eux aussi intéressants.

david_andrews_tom_brady_patriots_160915

PARTAGER