PARTAGER

Depuis 2006, l’affiche du jeudi soir est un incontournable du paysage de la NFL. Et comme chaque année depuis ce temps là, les joueurs se plaignent régulièrement de ces courtes semaines qui les voient enchaîner deux rencontres en l’espace de quelques jours. Le premier à ce prêter au petit jeu cette saison : Jon Beason.

« C’est une histoire d’argent, » tranche le linebacker des Giants dans le New York Daily News. « Ce sport grandit, les fans en veulent toujours plus et je le comprends parfaitement. Mais du point de vue des joueurs, c’est extrêmement compliqué de jouer un jeudi soir. Ton corps est marqué, surtout quand tu joues tard le dimanche ou le lundi. »

Que John se rassure, jamais une équipe disputant le Monday Night Football Game ne doit être sur le pré le jeudi soir. Depuis quelques années la ligue s’est également assuré qu’une formation en déplacement un dimanche, n’aurait pas à rentrer chez elle pour de nouveau partir en voyage pour le Thursday Night Football Game.

« De mon point de vue, quand tu décides de caler un nouveau match en semaine, cela montre que tu te soucies peu des joueurs, » ajoute Beason. « C’est juste mon sentiment, c’est comme ça… Je sais comment je me sens un lundi, un mardi, un mercredi, et savoir que tu dois jouer un jeudi soir, c’est dur. »

Mais si nombreux sont ceux à se plaindre de ces affiches de milieu de semaine, nombreux aussi sont ceux qui l’apprécient. Et qui apprécient aussi la dizaine de jours sans match qui s’en suit. Antonio Brown confiait ainsi sur les ondes de PFT Live que les Steelers s’étaient vus offrir 48h de congé après le revers en ouverture de la saison, face aux Patriots.

Quand bien même cela ne plairait pas à certains joueurs, la ligue et le syndicat des joueurs se sont entendus pour que chaque équipe ait à disputer une rencontre en semaine en cours de saison. L’affiche du jeudi soir n’est pas prête de disparaître de nos écrans. N’en déplaise à Jon Beason.

PARTAGER