PARTAGER

Jerry_Jones_210915

S’il faut reconnaitre une chose à Jerry Jones, c’est qu’il a le sens de la formule.

Interrogé par le Dallas Morning News après la blessure de Tony Romo, le propriétaire des Cowboys a eu une drôle de formule.

Son moral ?

« À peu près aussi bas que le cul d’un grillon handicapé », a-t-il expliqué.

Probablement une expression texane.

Plus simplement.

« C’est un compétiteur. Cela lui a brisé le coeur, et ça m’a brisé le coeur. »

On attend avec impatience les déclarations imagées de Jerry Jones une fois qu’il aura vu Brandon Weeden à l’oeuvre pendant huit semaines.

PARTAGER