PARTAGER

chuck_pagano_22082015

Il n’y avait peut-être pas réfléchi mais les propos de Chuck Pagano après la défaite face aux Jets, la deuxième en autant de match cette semaine, ont pris une ampleur non maitrisée. Avant que les médias crient aux tensions au sein du vestiaire, le coach a décidé de calmer le jeu dans un long argumentaire.

« Vous savez combien de fois notre équipe de départ a dû être changée à cause des blessures ou autre. Toutes les données depuis trois ans peuvent facilement être trouvées. Pourtant, regardez la manière dont il a été capable d’être performant et de mener cette équipe à 11 victoires pendant trois saisons consécutives sans compter les victoires en play-offs. […] Quand on y regarde de plus près, Dieu merci nous avons ce gars-là. […] Il a fait des choses phénoménales pour nous ces trois dernières années. Il a réussi des actions exceptionnelles. Il gère le match. Il trouve des solutions quand il y a une erreur ici ou là dans sa protection. Il est costaud et solide, il est athlétique et il peut s’échapper pour faire durer le jeu. »

Des propos qui font aussi écho au fait que Pagano avait dit qu’après trois ans derrière une ligne très perfectible Luck aurait dû prendre l’habitude. Sous-entendu : une ligne offensive médiocre n’est pas une excuse.

« Il est l’un de ceux qui gèrent le mieux cette adversité et pourtant il y a d’immenses quarterbacks dans cette ligue. Il a dû faire avec ça [une ligne bancale, ndlr] durant ses trois premières années. Les équipes vont lui mettre la pression, elles vont aller le chercher de différentes manières et rien ne sera parfait. Mais, encore une fois, ce gamin trouve des moyens de faire durer un peu plus le jeu, de réussir des actions quand tout le monde pense que c’est terminé. »

De belles déclarations qui équilibrent (un peu) les critiques faites à l’encontre du quarterback mardi. Pas sûr toutefois que cela soit vraiment efficace pour faire taire le bruit qui commence à monter autour de cette franchise. Une victoire ce week-end aurait certainement plus d’effet.

PARTAGER