PARTAGER

aj-green_270915

Baltimore Ravens (0-3) – Cincinnati Bengals (3-0) : 24 – 28

Les Ravens pensent avoir fait le plus dur en passant devant à seulement 3 minutes de la fin. C’est sans compter le duo Andy Dalton-A.J. Green. Avec une passe de 7 yards vers sa cible préférée, le quarterback de Cincinnati redonne quatre points d’avance et seulement deux minutes et dix secondes à Joe Flacco (32/49, 362 yards, 2 TDs et 1 INT) pour remonter le terrain. Ce ne sera pas suffisant et Baltimore sera stoppé sur une quatrième tentative. Ce n’était pourtant pas gagné pour les Bengals qui ont tremblé jusqu’au bout. Les spectateurs en tout cas se sont régalés devant ces deux équipes qui se sont rendues coups pour coups notamment dans le dernier quart-temps avec quatre touchdowns en à peine plus de quatre minutes.

En première période, les Bengals étaient en contrôle. Dès le premier drive, Andy Dalton décide que l’on n’est jamais mieux servi que par soi-même et amène le ballon dans la end-zone sur une course de 7 yards (0-7). Le début d’une bonne après-midi pour lui (20/32, 383 yards, 3 TDs, 1 INT et 1 FUM). Une passe de 16 yards vers Marvin Jones plus tard et les Bengals rentrent à la mi-temps avec une avance confortable de 0-14.

AJ Green répond à Steve Smith

Mais au retour des vestiaires, le match s’emballe. C’est d’abord Steve Smith Jr., l’éternel receveur, qui remet son équipe dans le sens de la marche avec un touchdown de 50 yards sur une quatrième tentative (7-14). Ensuite, c’est la défense des Ravens qui fait le travail avec un Elvis Dumervil qui sack Dalton en forçant un fumble et un CJ Mosley qui récupère la gonfle pour l’amener jusqu’à la terre promise (17-14).

Dès le drive suivant, A.J. Green (10 réceptions, 227 yards et 2 TDs) ne s’en laisse pas conter et remets son équipe devant au tableau d’affichage sur une bombe de 80 yards d’Andy Dalton (17-21). Steve Smith (13 réceptions, 186 yards et 2 TDs) inscrira bien son deuxième touchdowns de la partie à 3 minutes de la fin (24-21) mais le numéro 18 des Bengals était trop fort ce soir. Il inscrit l’ultime touchdown du match et scelle le score (24-28). A la faveur de cette fin de match insoutenable, les Bengals restent invaincus dans cette division qui leur tend désormais les bras. A l’inverse, les Ravens affichent (pour la première fois de leur histoire) un bilan inquiétant de 0 victoire pour 3 défaites.

PARTAGER