PARTAGER

aqib-talib_280915

Detroit Lions (0-3) – Denver Broncos (3-0) : 12-24

Matt Stafford (31/45, 282 yards, 1 TD, 2 int) a lancé 45 fois le ballon, mais cela a rarement été simple. Constamment sous pression à cause d’une ligne en difficulté et débordée par la qualité des pass rushers adverses, le quarterback de Detroit a perdu deux ballons qui ont coûté cher dans le dernier quart, le premier sur un fumble, le second sur une interception.

Derrière chacune de ces pertes de balle, les Broncos ont marqué. D’abord sur un field goal, puis sur une passe de Peyton Manning (31/42, 324 yards, 2 TDs, 1 int) pour Owen Daniels. De quoi finir de creuser définitivement l’écart.

Manning reprend le pouvoir

Alors que Gary Kubiak était censé imposer une attaque tournée vers le jeu au sol, Peyton Manning a repris le pouvoir. Le plus souvent en position reculée pour recevoir le ballon avec un peu de temps pour observer la défense, le numéro 18 a lancé 42 passes, contre 18 courses pour ses coéquipiers.

S’il n’a plus toute sa vélocité, Manning a bien distribué. Il a aussi profité des qualités athlétiques exceptionnelles de ses receveurs.

Detroit s’épuise

Les Lions sont longtemps resté dans le match. Après un premier quart sans points et une interception pour chaque lanceur, c’est Ronnie Hillman (7 courses, 13 yards, 1 TD) qui ouvre le score (0-7). Mais Joique Bell (10 courses, 6 yards, 1 TD) marque dans la foulée, toujours au sol. Problème, l’extra point est bloqué et les locaux restent derrière (6-7). Juste avant la pause, sur une 4e et 1 yard, Manning trouve DeMaryius Thomas (9 rec, 92 yards, 1 TD) pour le touchdown (6-14).

Au retour des vestiaires, Thomas perd un fumble dans sa moitié de terrain. Ameer Abdullah (8 courses, 23 yards – 2 rec, 19 yards, 1 TD) en profite pour aller égaliser sur une réception de 16 yards. Obligés de tenter une conversion à deux points, les Lions donnent le ballon à Bell plein centre, mais la défense l’arrête (12-14). La défense force Denver à punter sur ses trois séries suivantes, mais le dernier quart est là.

La ligne et la défense de Detroit ne tiennent plus. Stafford perd deux fois le ballon et Manning mène son attaque aux points de la victoire (12-24).

Affaiblis en défense par de nombreux départs et trop inconsistants sur la ligne offensive, les Lions vont avoir du mal à briller cette saison. Pour les Broncos, la défense permet à Manning de jouer avant tout sur son énorme intelligence de jeu.

PARTAGER