PARTAGER

karlos_williams_bills_une_300915

Chaque mercredi, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des rookies de la NFL. Vous aurez donc droit au rookie offensif et défensif de la semaine, ainsi qu’à un Top 5 pour les autres débutants qui auront également brillé.

Rookie offensif de la semaine

Karlos Williams (RB) – Buffalo Bills : 12 courses, 110 yards, 1 touchdown
Hormis une défaite logique contre les Patriots, les Bills signent un démarrage très correct pour cet exercice 2015-2016. Ce dimanche soir, Rex Ryan et ses hommes sont allés corriger les Dolphins à Miami. Pour établir sa domination, l’équipe s’est appuyée sur une escouade terrestre efficace, menée par la trouvaille Karlos Williams. Le running back de 22 ans a parfaitement exploité chacune de ses munitions (9,2 yards par course) et s’est permis d’achever les troupes de Joe Philbin par une percée victorieuse de 41 longueurs. Si le 155e nom de la Draft 2015 continue sur sa lancée, les dirigeants de Buffalo vont finir par regretter les 40 millions de dollars qu’ils ont offert à LeSean McCoy pendant cette intersaison.

Rookie défensif de la semaine

Jordan Hicks (LB) – Philadelphia Eagles : 10 plaquages, 1 passe déviée, 1 interception, 1 fumble recouvert
Remplaçant à son arrivée dans l’effectif de Chip Kelly, Jordan Hicks a pris du galon depuis quelques jours. D’abord car les Eagles ont dû composer avec la légère blessure de Mychal Kendricks et celle plus grave de Kiko Alonso, ensuite parce que le linebacker de 23 ans a donné entière satisfaction aux coaches de Philadelphie. Pour sa première titularisation en NFL, face aux Jets, il a été omniprésent et opportuniste. Souvent idéalement placé, le défenseur passé par Texas ressemble davantage à un vétéran qu’à un débutant. Ses qualités peuvent rapidement en faire un élément complet et polyvalent. C’est par ailleurs lui qui a accidentellement blessé Tony Romo en tombant sur le chef d’orchestre des Cowboys.

Top 5 des autres rookies de la semaine

1. Amari Cooper (WR) – Oakland Raiders : 8 réceptions, 134 yards
Lorsqu’il s’agit de réduire une cible au silence, Joe Haden fait partie des meilleurs. Peut-être qu’Amari Cooper n’a jamais eu cette information. En tout cas, l’attaquant de 21 ans s’est amusé avec son adversaire direct au cours du succès des Raiders sur les Browns. Il a ainsi passé la barre des 100 yards pour la 2e fois consécutive, une première pour un receveur d’Oakland depuis l’exceptionnel Randy Moss en 2005. Ses prouesses redonnent vie à la franchise californienne, et le trio qu’il forme avec le lanceur Derek Carr et le coureur Latavius Murray est extrêmement prometteur. L’ex-pensionnaire d’Alabama est assurément une star en devenir.

2. Ronald Darby (CB) – Buffalo Bills : 5 plaquages, 4 passes déviées, 1 interception
Pour sélectionner Sammy Watkins en mai 2014, la franchise de l’État de New York a fait des sacrifices. Les responsables se sont notamment séparés de leur choix le plus haut de l’année suivante. Aujourd’hui, les décisions prises pendant le dernier repêchage semblent avoir pratiquement comblé ce manque. Ronald Darby, appelé en 50e position, est jusqu’ici remarquable en l’absence de Leodis McKelvin. Le cornerback de 21 ans s’est montré intraitable ce weekend en volant un ballon à Ryan Tannehill. Avec déjà huit tentatives aériennes détournées, il est le leader en NFL dans cette catégorie. De plus, selon Pro Football Focus, les quarterbacks qui le visent ont un rating moyen de 31.8. Impressionnant.

3. Tyler Lockett (WR) – Seattle Seahawks : 1 kickoff retourné pour un touchdown de 105 yards
Au sein d’une attaque de Seattle poussive, Tyler Lockett ne va certainement pas affoler les compteurs dès maintenant. En revanche, la pépite de 23 ans est un véritable détonateur sur les équipes spéciales. Ses échappées folles donnent le ton et permettent aux siens de respirer. La médiocre couverture de Chicago, traversée par le plus long retour de kickoff de l’histoire des Seahawks, n’a pu que constater les dégâts au CenturyLink Field. Ajoutez à cela le fait que la vitesse du jeune homme ouvre des brèches pour ses partenaires, et vous obtenez une arme précieuse.

4. Kwon Alexander (LB) – Tampa Bay Buccaneers : 10 plaquages, 2 passes déviées, 1 interception
Les Buccaneers détiennent une machine à plaquer en développement. À seulement 21 ans, Kwon Alexander est infatigable et occupe un grand rôle au sein de la défense de Tampa Bay. Les Houston Texans l’ont vu courir, sauter, puis plonger pour capter une balle envoyée par Ryan Mallett. Titulaire lors des trois sorties de sa carrière professionnelle, le joueur de 21 ans formé à LSU totalise 23 plaquages. Beaucoup d’efforts l’attendent bien sûr pour progresser et gagner en maturité. Mais, pour ce faire, il possède un excellent professeur en la personne de Lavonte David, qui a prolongé son contrat pour cinq ans en août.

5. David Andrews (C) – New England Patriots
Certes, Tom Brady est doté d’une belle rapidité d’exécution. Cependant, le stratège de New England, superbe depuis l’annulation de sa suspension, peut chaleureusement remercier une protection qui lui accorde les secondes nécessaires. D’autant que ce n’était pas vraiment écrit. Une cascade de soucis physiques ont en effet obligé Bill Belichick et son staff à utiliser des linemen inexpérimentés. David Andrews, centre de 23 ans inconnu avant d’être engagé par les tenants du titre, remplit admirablement sa mission. Sa sérénité est réellement épatante. Quand il va revenir, Bryan Stork va devoir sérieusement lutter pour retrouver et conserver son poste.

PARTAGER