PARTAGER

Mike_Tomlin_John_Harbaugh_30_09_2015Qui dit match du jeudi dit match de division et ce premier match de la semaine 4 promet des étincelles avec une opposition entre les deux meilleurs ennemis de l’AFC Nord. Ce soir les Ravens se déplacent chez les Steelers dans ce qui est presque déjà un match couperet pour Baltimore.

Coup d’envoi dans la nuit de jeudi à vendredi à 2h25
Pittsburgh Steelers (2-1) – Baltimore Ravens (0-3)

Jamais dans leur histoire les Ravens n’ont commencé leur saison par trois défaites. Ce début de saison est donc une déception historique pour Baltimore. Malheureusement pour eux, ce match n’est pas un cadeau et ne les aidera peut-être pas à relever la barre face à des Steelers qui, excepté le match d’ouverture contre New England, ont été efficaces jusqu’ici. Ces dernières années les Ravens bâtissaient leurs victoires grâce à une défense très agressive. Après trois matchs, Baltimore a déjà encaissé 84 points. S’ils n’ont que trois interception à leur actif, ils ont déjà sacké 7 fois les quarterback adverse. Ils pourront donc essayer de jouer là-dessus face à des Steelers qui n’ont pas une ligne offensive imperméable depuis le coup d’envoi de la saison.

Il y a cependant une variable de poids qui change la donne dans ce match, l’absence de Ben Roethlisberger côté Steelers. L’attaque était le point fort indéniable de cette équipe de Pittsburgh. Sans son maître à jouer, les Steelers vont devoir se reposer sur un Michael Vick qui n’a plus les jambes de feu de sa jeunesse. La défense des Ravens a donc un coup à jouer. De son côté, Joe Flacco devra essayer de ne pas faire d’erreurs. Déjà auteur de 4 interceptions, le quarterback des Ravens devra faire attention. Il ne pourra pas trop se reposer sur son jeu au sol. Avec seulement 218 yards au sol et 1 touchdown marqué, les coureurs de Baltimore ne pourront sans doute pas briller car Pittsburgh n’a encaissé que 87 yards de moyenne au sol depuis le début de saison.

Au final ce match se jouera sûrement sur le duel à distance entre Mike Tomlin et John Harbaugh qui devront avoir préparé un plan de jeu sans accrocs pour espérer l’emporter.

PARTAGER