PARTAGER

justin-tucker_021015

Pittsburgh Steelers (2-2) – Baltimore Ravens (1-3) : 20-23 a.p.

Les Ravens ont eu chaud, mais leur saison reste en vie. Ils peuvent notamment remercier Josh Scobee, le kicker des Steelers, incapable de plier le match.

Scobee (2/4) a d’abord manqué un coup de pied de 49 yards à 2,29 minutes de la fin. Derrière, les Steelers ont rapidement stoppé Baltimore, et leur botteur s’est retrouvé avec un coup de pied de 41 yards à 1mn06 du terme pour donner 6 points d’avance aux siens. Encore raté ! Justin Tucker (3/3), lui, ne tremble pas à 3 secondes du coup de sifflet final pour égaliser de 42 yards.

En prolongation, Pittsburgh a visiblement perdu confiance en son kicker. Sur les 39 yards adverses, l’équipe de Mike Tomlin échoue sur une 4e et 2 yards. Après un stop, et alors que Scobee pourrait tenter de 50 yards, c’est une passe de Michael Vick (19/26, 124 yards, 1 TD) pour Antonio Brown (5 rec, 42 yards) qui est appelée. Encore manqué. Les Ravens finissent pas saisir leur chance, grâce à un field goal de 52 yards de Justin Tucker qui donne la prolongation aux visiteurs.

Occasion ratée

Pittsburgh avait l’occasion d’enregistrer une victoire sans Ben Roethlisberger et d’enfoncer un rival de division. C’était bien parti avec 13 points marqués en première mi-temps, contre seulement un touchdown pour les visiteurs. Le’Veon Bell (22 courses, 129 yards, 1 TD) mène alors l’attaque. Au début du troisième quart, la défense locale force même un fumble de Joe Flacco (20/33, 189 yards, 1 TD, 1 int) pour récupérer le ballon en terrain adverse. Michael Vick en profite et trouve Darius Heyward-Bey dans la end zone pour creuser l’écart à 20-7.

Pas effondré, Flacco mène un drive de touchdown dans la foulée (20-14). John Harbaugh tente de dynamiter la partie avec une feinte de field goal sur sa possession suivante, mais la passe de Sam Koch fait carrément perdre trois yards à son équipe.

Retour aux bases pour Baltimore

Pas grave, les Steelers n’avancent plus. Début du dernier quart, Tucker rapproche son équipe avec un nouveau coup de pied (20-17). Malgré deux échecs sur quatrième tentative, les Ravens profitent donc des errements de Scobee pour égaliser en toute fin de match et arracher la prolongation.

Même s’ils ont bien été aidé par la faillite adverse en fin de match, les Ravens peuvent se satisfaire d’avoir retrouvé les bases de leur identité. Le jeu au sol a été fort avec un Justin Forsett à 150 yards, et la défense a répondu présent dans les moments chauds.

PARTAGER