PARTAGER

brees_spiller_2_051015

New Orleans Saints (1-3) – Dallas Cowboys (2-2) : 26-20 (après prolongations)

On a eu peur du côté de New Orleans. Lorsque Hocker touche le poteau sur le field goal manqué qui envoie les deux équipes en prolongations, on entrevoit déjà le 0-4 à l’horizon et son lot de complications. Mais la chance, le destin, les dieux du football comme vous voulez, étaient avec New Orleans. La pièce désigne les Saints comme première équipe à jouer dans la prolongations. Drew Brees n’en demande pas tant. Sur la deuxième tentative de passe de la cinquième période, il vise C.J. Spiller sur le côté droit du terrain le long de la ligne de touche. Spiller laisse le pauvre Barry Church sur place et file tout droit dans la end-zone. 80 yards, 13 secondes, une victoire et un 400e touchdown à la passe. Merci, bonsoir.

La parole est à la défense

La chose à retenir de la première mi-temps, c’est que Rob Ryan est plutôt un bon coordinateur défensif. Son ancienne équipe des Cowboys et son équipe actuelle des Saints ont verrouillé leurs adversaires respectifs. Moins de 150 yards en cumulé pour les deux formations en 30 minutes de jeu et seulement un touchdown de part et d’autre. A noter la grosse performance des linebackers rookies de New Orleans Stephon Anthony et Hau’oli Kikaha sur ce match.

Les Cowboys ouvrent le score avec un field goal sur leur première possession. Mais derrière, Drew Brees (33/41, 359 yards, 2 touchdowns) enchaîne deux bonnes passes pour le receveur rookie Willie Snead (6 réceptions, 89 yards). Une bonne dynamique qui lui permet d’atteindre la zone d’en-but de l’autre côté du terrain quatre minutes plus tard. Une passe pour Josh Hill (2 réc, 11 yards, 1 TD) qui s’enfuyait tout seul dans la end-zone et Drew Brees n’est plus qu’à une unité des 400 passes de touchdown en carrière. En attendant, le score est de 7 – 3 pour les locaux.

Cela donne des idées à Brandon Weeden (16/26, 246 yards, 1 TD). Pourquoi ne pas marquer un touchdown aussi ? Malheureusement, ne disposant pas des mêmes qualités que Drew Brees, il s’appuie, avec raison, sur Joseph Randle (11 courses, 26 yards, 1 TD) et Lance Dunbar (3 courses, 54 yards) au sol. C’est le premier cité des deux qui franchira la ligne au début du deuxième quart-temps pour redonner l’avantage à Dallas 10 à 7.

Tony Weeden aux commandes

Au retour, les deux équipes se contentent d’enchaîner les field goals. Les Cowboys sont pourtant à moins de 10 yards de l’en-but sur leur possession mais après deux passes incomplètes de Weeden vers Terrance Williams (3 réceptions, 49 yards, 1 TD), le quarterback des Cowboys se fait sacker, forçant les visiteurs à prendre les trois points. Côté Saints, deux coups de pied de Zach Hocker remettent les deux équipes à égalité 13 partout.

On se dit qu’on va assister à un duel de kickers à distance : erreur ! L’ami Brees reprend les choses en main, enfin le ballon, et remonte le terrain pour lancer Mark Ingram (17 courses, 77 yards) dans la end-zone. Du moins c’est ce que tout le monde croit jusqu’à ce que la vidéo prouve que son postérieur touche le sol avant que le ballon ne franchisse la ligne. Qu’importe, on prend presque les mêmes et on recommence. La deuxième tentative est la bonne mais c’est Khiry Robinson (6 courses, 16 yards, 1 TD) qui s’y colle. Touchdown New Orleans et 20-13 avec 8 minutes à faire.

Après un échange de punts, les Cowboys ont un ballon à jouer sur leur 9 yards. C’est à ce moment que Brandon Weeden décide de rendre hommage à son copain Tony Romo qui le regarde sur le banc avec le bras en écharpe. Il aligne les longues passes pour Jason Witten et Terrance Willams et remonte tout le terrain. Sur une 4e et 7, Weeden balance dans l’en-but et Williams réceptionne ! Egalité 20-20.

Le poteau !

Les Saints n’ont plus de temps-mort et le chronomètre défile lentement. Brees parcourt le terrain aussi vite qu’il peut mais échoue aux portes de la red-zone. Avec 16 secondes restantes, on préfère jouer le coup de pied sur une troisième tentative. Hocker prend son élan, tape, le ballon s’envole et touche… LE POTEAU ! 20-20, on se dirige en prolongations. Finalement, il ne faudra que deux tentatives pour Drew Brees pour trouver C.J. Spiller (5 réc, 99 yards, 1 TD) qui dépose la défense des Cowboys sur le côté droit du terrain. Après une chevauchée fantastique de 80 yards, c’est la délivrance pour le Superdome. La victoire est acquise. Et la carte de membre du « Club des 400 » est dans les mains de Drew Brees.

Après une première mi-temps verrouillée par les défenses, les espaces se sont fait plus importants dans les deux équipes, offrant un spectacle plus plaisant offensivement en fin de match. Les Saints débloquent enfin leur compteur victoire de la saison. Si la défense a offert de belles perspectives, l’attaque a été plus irrégulière. Brees a affirmé en fin de match ne plus souffrir de l’épaule mais sans doute n’est il pas encore totalement remis de sa blessure. Difficile de blâmer les Cowboys ou Brandon Weeden qui offre un superbe drive d’égalisation en fin de match. La mort subite en prolongation est cruelle pour cette équipe de Dallas qui a fait au moins jeu égal avec les Saints sur cette rencontre.

PARTAGER