PARTAGER

denver_broncos_12102015

Oakland Raiders (2-3) – Denver Broncos (5-0) : 10 – 16

Ressortis gagnants de leurs quatre premières rencontres cette saison, les Broncos ont réussi à conserver leur invincibilité en l’emportant chez le rival de division Oakland. Et encore une fois, c’est la défense de Denver qui s’est montrée décisive en limitant non seulement les Raiders à dix points, mais en donnant également plusieurs coups de pouce à l’attaque dirigée par Peyton Manning, très à la peine dans ce match.

Les défenses prennent le pas sur les attaques

Si vous êtes fan de jeu offensif et des attaques explosives, la rencontre entre Oakland et Denver n’était pas vraiment faite pour vous. En effet, dès les premières minutes, les défenses ont pris le dessus et ça a duré pendant l’intégralité du match. Durant le premier quart-temps, aucune des deux équipes n’est parvenue à marquer le moindre point et les Raiders ont même réussi à se faire contrer sur un field goal de 38 yards. Finalement, ce sont les Broncos qui ont débloqué le tableau d’affichage grâce à un coup de pied de 25 yards signé Brandon McManus, suite notamment à une passe de 45 yards de Peyton Manning (22/35, 266 yards, 2 interceptions) pour Emmanuel Sanders (9 réceptions, 111 yards). Mené au score 3-0, Oakland n’a cependant pas tardé à réagir puisque sur le drive suivant, l’attaque californienne a très bien alterné jeu au sol et jeu dans les airs, permettant ainsi aux Raiders d’inscrire le premier touchdown du match (7-3) sur une passe de Derek Carr (26/39, 249 yards, 1 touchdown, 1 interception) pour Marcel Reese (7 réceptions, 49 yards, 1 touchdown).

Derrière, le score ne bouge pas jusqu’à la mi-temps, et ce malgré un drive de 10 jeux et 82 yards de la part de Denver lors des deux dernières minutes. En effet, alors que l’on pensait que Manning avait trouvé son rythme de croisière après plusieurs bonnes passes dont une de 41 yards pour Bennie Fowler (2 réceptions, 46 yards), le légendaire quarterback s’est fait intercepter pour la première fois de sa carrière par Charles Woodson, qui a donc réussi à remplir cet objectif qui lui tenait tant à cœur.

Chris Harris tue le match

En début de deuxième période, alors que la balle était dans les mains des Raiders, la défense de Denver faisait une première fois la différence sur un sack de Von Miller, qui a permis aux Broncos de récupérer la balle sur la ligne des 16 yards d’Oakland suite à un fumble. Malheureusement pour ces derniers, l’attaque était une nouvelle fois en galère dans la zone rouge et repartait avec trois petits points au compteur (7-6). Mais malgré cette belle opportunité manquée pour repasser devant, on sentait que le match commençait à tourner en faveur des visiteurs. Et après avoir forcé un punt, Denver confirmait ses bonnes dispositions en reprenant l’avantage 7-9 sur un troisième coup de pied de son kicker, long de 52 yards. Désormais devants au score, les Broncos n’allaient plus rien lâcher.

Avec une nouvelle interception de Charles Woodson, les Raiders avaient pourtant l’opportunité de l’emporter mais ils n’ont jamais réussi à reprendre les commandes du match. Il y a d’abord eu ce field goal de 40 yards manqué par Sebastian Janikowski, puis surtout cette action du cornerback Chris Harris à sept minutes de la fin, lui qui a volé le ballon sur une passe de Derek Carr pour s’en aller inscrire le premier et unique touchdown des Broncos dans cette rencontre. Mené alors 7-16, Oakland ne s’en est jamais remis.

Vainqueurs 10-16 au final, les Broncos n’ont pas vraiment sorti un grand match mais ils ont fait preuve une fois de plus d’une grosse solidité défensive. Quant aux Raiders, ils continuent de montrer leurs progrès, même si cela n’a pas suffi dans cette rencontre.

 

PARTAGER