PARTAGER

lamar_miller_25102015

Miami Dolphins (3-3) – Houston Texans (2-5) : 44-26

Et si la patte Dan Campbell n’était pas qu’un feu de paille ? Les Dolphins enchaînent un deuxième succès en autant de matches depuis qu’ils ont remplacé leur coach Joe Philbin après l’humiliation londonienne. Et avec la manière ! Miami a inscrit 41 points en première période, un record de franchise, pour finir par l’emporter 44-26. Ryan Tannehill (18/19, 282 yards, 4 TD) a battu le record de Donovan McNabb en complétant 25 passes d’affilées sur deux matches tout en obtenant un rating parfait de 158,3. Lamar Miller a gagné 236 yards dans les airs et au sol et inscrit deux touchdowns.

Avis de tempête sur l’en-but de Houston

La première mi-temps est un véritable cauchemar pour les Texans. Les Dolphins sont ultra-motivés et enchaînent les yards comme les touchdowns. Dans le premier quart, Ryan Tannehill lance trois fois pour les six points. Rishard Matthews (3 réc, 75 yards, 1 TD) puis Jarvis Landry (5 réc, 80 yards, 2 TD) s’illustrent avec chacun un touchdown de 50 yards ou plus à chaque fois. Puis Landry remet ça trois minutes plus tard avec une réception de 10 yards, cela fait déjà 21-0 pour les locaux. Non seulement Houston n’a pas obtenu la moindre première tentative, ils sont à -3 yards gagnés au total. Complexe.

Dans le deuxième quart-temps, les affaires des Texans ne s’arrangent pas. Tannehill envoie un nouveau touchdown de plus de 50 yards, 54 ici, pour Lamar Miller. Et quand rien ne va… Brian Hoyer (23/49, 273 yards, 3 TD, 1 int) est intercepté sur le premier jeu de l’action suivante : Reshad Jones inscrit son deuxième touchdown sur interception en deux matches et s’offre un petit salto arrière dans la end-zone. 35-0. Trente-cinq. Zéro. En seize minutes. Histoire d’enterrer les Texans avant la pause, Lamar Miller court 85 yards pour un dernier touchdown. Et Miami mène 41-0 à la mi-temps. À la pause, Houston a gagné 65 yards, tandis que Miller en est déjà à 236.

Les Dolphins restent au vestiaire

La deuxième mi-temps est complètement en faveur des Texans. Malheureusement pour eux, pas autant que la première ne l’était pour les Dolphins. Il faut dire que toute l’équipe de Miami semble être restée dans les vestiaires. Comme souvent, c’est Arian Foster (18 courses, 59 yards, 1 TD et 5 réc, 66 yards, 1 TD) qui vient jouer les pompiers en attaque pendant que JJ Watt fait du mal à l’attaque adverse. Pour Foster, cela donne deux touchdowns, un à la passe et un au sol. Et pour Watt, deux sacks et des plaquages sur la ligne d’engagement. Ce qui donne 41-13 au début du dernier quart-temps.

Houston s’offre même un troisième touchdown dans l’indifférence générale du public qui fête la victoire depuis la pause. C’est Nate Wahsington (9 réc, 127 yards, 2 TD) qui rentre dans l’en-but avec le ballon pour réduire le score à 41-20 « seulement ». Il va même avoir droit à un petit doublé avec une deuxième réception pour touchdown à quatre minutes de la fin. Mais la défense de Miami n’a même pas fait semblant de l’arrêter. Tannehill n’est plus sur le terrain pour les dernières minutes, remplacé par Matt Moore. Et finalement, le match prend fin après 30 minutes qui ont semblé bien inutiles sur le score de 44-26.

Mauvaise nouvelle, entre autre, pour les Texans : Arian Foster est sorti du terrain sur la voiturette, touché au tendon d’Achille, et qui semble s’être blessé tout seul. L’autre nouvelle, bonne ou mauvaise, c’est selon, c’est qu’il risque d’y avoir du changement à la tête du coaching staff des Texans, très vite. Les Dolphins, eux, remportent leur première victoire de leur histoire face aux Texans. La remontée pour une place en playoffs va être longue mais Miami est sur le bon chemin.

PARTAGER