PARTAGER

von-miller-06-10-2015

Retour aux horaires normaux cette semaine mais aussi, et surtout, retour de certaines équipes invaincues au repos le week-end dernier (Broncos, Packers et Bengals). Une affiche qui donne hâte d’être à dimanche, le dernier match à Londres cette saison et quelques beaux duels de divisions, c’est le programme de la semaine 8. Une série de matchs qui marquera d’ailleurs la fin de la première moitié du championnat. Déjà !

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Denver Broncos (6-0) – Green Bay Packers (6-0)

Deux équipes encore invaincues, leaders de leur division et qui sortent toutes les deux d’une semaine de repos. Sur le papier c’est le plus beau match de la semaine. Une potentielle affiche de Super Bowl. Les deux quarterbacks passent là un véritable test. Les échelles seront toutefois différentes. D’un côté, Manning, en grand difficulté depuis le début de la saison devra élever son niveau de jeu si les Broncos veulent espérer quoi que ce soit. Car, si la défense est pour l’instant l’artisan principal de ce bilan de 6-0, pas sûr qu’elle seule suffira face aux Packers. En face justement, Aaron Rodgers affronte certainement la meilleure défense de la ligue. Impressionnant en début de saison, le lanceur a quelque peu baissé le pied depuis quelques semaines. Sera-t-il capable de sortir une performance digne du MVP qu’il est ? Ou bien les Von Miller, DeMarcus Ware et autres Chris Harris Jr. auront raison de lui ? En tout cas on en salive déjà.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Dallas Cowboys (2-4) – Seattle Seahawks (3-4)

Si les deux équipes précédentes peuvent se permettre une sortie de route avec leur bilan sans aucune défaite, ces deux franchises-là n’ont plus le droit à l’erreur. Que ce soit pour Dallas ou pour Seattle, ce match est un « must win » s’ils ne veulent pas voir s’échapper leur concurrent de division. Les Cowboys restent sur quatre défaites consécutives. Le problème c’est qu’en face d’eux ce dimanche se dresse une défense, certes pas encore aussi dominante que les années précédentes, mais largement capable d’éteindre Matt Cassel (ou Brandon Weeden), Darren McFadden, Terrance Williams et consorts. C’est en attaque que le bât blesse pour Seattle qui n’a toujours pas réussi à trouver le moyen d’impliquer plus souvent Jimmy Graham. Russell Wilson, et sa ligne offensive ultra perméable, devront se méfier d’un pass-rush de Dallas en constante amélioration.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Pittsburgh Steelers (4-3) – Cincinnati Bengals (6-0)

Pas de panique, vous ne serez pas obligés de veiller dimanche pour voir une belle affiche car vous pourrez opter pour ce Steelers-Bengals de début de soirée. Ben Roethlisberger devrait faire retour pour ce match. Sans lui on voyait mal comment les Steelers pouvaient l’emporter mais avec leur lanceur l’issue est bien plus indécise. D’ailleurs, une victoire des jaunes et noires leur permettrait de garder espoir pour la tête de la division. Une défaite ne les éliminerait en rien de la course aux playoffs mais rendrait la place de numéro un de division très difficilement atteignable. Surtout que Pittsburgh affronte une équipe ultra-complète. Si Andy Dalton attire beaucoup de lumière ces derniers temps, à juste titre, c’est la profondeur de l’effectif de Cincinnati qui impressionne. Les Bengals n’ont que très peu de points faibles et quand ils jouent comme ça ils deviennent un candidat légitime à la victoire finale.

adam_jones_bengals_160915

One last time !

Coup d’envoi dimanche à 15h30
Kansas City Chiefs (2-5) – Detroit Lions (1-6)

Pour la première fois dans l’histoire de la NFL, Londres accueille un deuxième match en deux semaines. Cette fois ce sont les Chiefs et les Lions qui traversent l’Atlantique. Une affiche qui n’a plus tout à fait la même saveur qu’elle avait au vu du calendrier en début de saison. Les deux franchises ont un bilan négatif et ne peuvent déjà plus espérer grand-chose cette saison. Ces équipes sont toutefois dans deux dynamique opposées car après un sursaut d’orgueil il y a deux semaines, les Lions sont retombés dans leurs travers le week-end dernier pendant que les Chiefs arrachaient une victoire aux Steelers. Globalement le talent est là au sein des deux effectifs, il faut juste le mettre à profit maintenant. Peut-être que l’air british leur donnera un nouveau souffle.

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (6-1) – Tampa Bay Buccaneers (2-4)

Atlanta arrive à gagner les matchs serrés quitte à les remporter à l’arraché. Du coup, le bilan de six victoires et une seule défaite est mérité mais presque en trompe l’oeil tant la marge de progression pour l’équipe de Dan Quinn est énorme. En attendant les Falcons restent en très bonne position pour remporter une division au sein de laquelle les Buccaneers luttent pour exister. A Tampa Bay, Jameis Winston est toujours en développement et comme la ligne offensive ne l’aide pas vraiment cela risque de prendre pas mal de temps.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Saint Louis Rams (3-3) – San Francisco 49ers (2-5)

Si San Francisco n’a plus vraiment de chance d’aller en play-offs, les Rams, eux, gardent espoir. Avec un bilan équilibré et derrière un Todd Gurley impressionnant quoi qu’on en dise, Saint-Louis ne veux pas se laisser distancer par les Cardinals ou rattraper par les Seahawks. Mais comme l’a dit Jeff Fisher, ils ne peuvent pas uniquement se reposer sur leur coureur rookie. Le reste de l’attaque doit monter d’un cran, et la venue d’une escouade défensive de San Francisco qui se réduit chaque semaine est une bonne opportunité.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Chicago Bears (2-4) – Minnesota Vikings (4-2)

Ce n’est certes que deux matchs mais pour l’instant Steffon Diggs parait être le plus gros steal de cette draft 2015. Le receveur apporte ce que Mike Wallace, Cordarrelle Patterson ou encore Charlie Johnson n’arrivent pas réellement à être pour l’instant : une menace aérienne. Ce qui aide forcément Teddy Bridgewater mais aussi, à terme, Adrian Peterson en le libérant un peu de l’attention des défenseurs. Le déplacement à Chicago, peut-être la pire défense de la ligue, pourrait permettre de peaufiner cette relation.

Stefon Diggs

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Houston Texans (2-5) – Tennessee Titans (1-5)

Point commun de ces deux équipes : elles sont les deux dernières victimes des Dolphins version Dan Campbell. Et de quelle manière concernant les Texans ! Houston doit se remettre de cette humiliation mais entre le cas Ryan Mallet, finalement coupé, et l’annonce de l’indisponibilité pour la saison d’un de leur meilleur joueur, Arian Foster, le climat n’est pas idéal. Les Titans pourraient en profiter, surtout si Marcus Mariota faisait son retour.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Cleveland Browns (2-5) – Arizona Cardinals (5-2)

Arizona a repris sa marche en avant avec cette victoire en prime time face aux Ravens mais s’est tout de même fait peur. Sur le papier, les hommes de Bruce Arians sont supérieurs aux Browns mais attention à ne pas trop les laisser espérer. On le sait, l’attaque de Cleveland peut s’enflammer sur certains matchs si elle engrange de la confiance en début de rencontre. Josh McCown (ou Johnny Manziel) et ses coéquipiers devront en tout cas éviter les pertes de balles, face à une défense habituée à causer des turn-overs, sous peine de vivre le même calvaire que contre les Rams.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New Orleans Saints (3-4) – New York Giants (4-3)

Peut-être l’un des matchs les plus indécis de la semaine. Les Saints ont l’air transformé depuis leur victoire face aux Falcons. Mais pourront-ils confirmer ? Les Giants, eux, sont capables du pire comme du meilleur avec une place de leader de la division NFC East mais aussi des défaites rageantes. En tout cas, il ne serait pas étonnant que ce match soit spectaculaire et serré jusqu’au bout.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Baltimore Ravens (1-6) – San Diego Chargers (2-5)

Depuis deux semaines Philip Rivers est surexploité. Mais après une bonne performance face aux Packers, le lanceur a été plus que moyen le week-end dernier contre les Raiders. Sans un Rivers au top, il est clair que les Chargers ne peuvent pas espérer grand-chose. Le déplacement à Baltimore, et sa défense aérienne très moyenne, pourrait lui permettre de le remettre en confiance. En tout cas, on peut s’attendre une fois de plus à BEAUCOUP de passes pour San Diego.

L'attaque aérienne des Chargers sera t-elle encore prolifique cette saison ?

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (3-3) – New York Jets (4-2)

Les Raiders seront-ils capables de renouveler leur performance offensive de la semaine dernière face aux Jets, une bien meilleure défense que les Chargers ? Une chose est sûre, ce sera un bon test pour ces jeunes joueurs d’Oakland que d’affronter l’une des meilleurs escouades défensive de la ligue. Darrelle Revis sur Amari Cooper, Antonio Cromartie sur Michael Crabtree, Latavius Murray face à l’énorme ligne défensive : bref les duels promettent d’être nombreux et excitants. New-York tentera de rester sur la dynamique du match face aux Patriots qui, certes perdu, a apporté quelques garantis.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Carolina Panthers (6-0) – Indianapolis Colts (3-4)

Comme la semaine dernière, ce Monday Night Football apparaît plutôt déséquilibré. Les Panthers sont toujours en pleine forme portées par Cam Newton et leur défense. En revanche, les Colts n’ont toujours pas trouvé la solution et Andrew Luck paraît toujours blessé. Le plus surprenant dans tout ça, c’est que même avec un bilan de 3 victoires pour 4 défaites, une défaite des Colts ne leur ferrait pas perdre la première place de la division. C’est dire à quel point l’AFC Sud est médiocre cette année. Le calendrier toutefois est corsé pour Indianapolis avec les Panthers, les Broncos et les Falcons comme prochains adversaires. Pas sûr que Chuck Pagano y survive.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 15h30
Kansas City Chiefs (2-5) – Detroit Lions (1-6)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Atlanta Falcons (6-1) – Tampa Bay Buccaneers (2-4)
Cleveland Browns (2-5) – Arizona Cardinals (5-2)
Saint Louis Rams (3-3) – San Francisco 49ers (2-5)
New Orleans Saints (3-4) – New York Giants (4-3)
Chicago Bears (2-4) – Minnesota Vikings (4-2)
Baltimore Ravens (1-6) – San Diego Chargers (2-5)
Pittsburgh Steelers (4-3) – Cincinnati Bengals (6-0)
Houston Texans (2-5) – Tennessee Titans (1-5)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (3-3) – New York Jets (4-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Dallas Cowboys (2-4) – Seattle Seahawks (3-4)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Denver Broncos (6-0) – Green Bay Packers (6-0)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Carolina Panthers (6-0) – Indianapolis Colts (3-4)

Au repos : Bills, Jaguars, Eagles Redskins.

PARTAGER