PARTAGER

ronnie-hillman_021115

Denver Broncos (7-0) – Green Bay Packers (6-1) : 29-10

Jamais il n’avait connu ça. 14 passes complétées sur 22. 77 petits yards gagnés. Un safety concédé. 3 sacks encaissés. Aaron Rodgers a connu une des pires soirées de sa carrière dimanche face à une défense de Denver qui n’en finit plus d’impressionner.

Au total, l’attaque des Packers a été limitée à 140 yards. Impossible d’espérer quoi que ce soit dans ces conditions.

Et comme l’attaque des Broncos commence à mettre ses projets d’avant-saison à exécution, il n’y avait rien à faire.

Plus de courses

Denver voulait courir ? Denver galope ! 34 courses pour 29 passes. C’est Ronnie Hillman (19 courses, 60 yards, 2 TDs) qui ouvre le score dans le premier quart. C’est encore lui qui en remet une couche au début du second (14-0). Eddy Lacy (11 courses, 38 yards, 1 TD) et un field goal permettent à Green Bay de revenir à trois longueurs (17-10) dans le troisième quart, mais C.J Anderson (14 courses, 101 yards, 1 TD) prend le relais et répond immédiatement en filant sur 28 yards pour un nouveau touchdown au sol des locaux (24-14).

Après un field goal (27-14), la défense termine le boulot. DeMarcus Ware sack Rodgers et le ballon roule dans la end zone. Green Bay recouvre, mais c’est un safety (29-10).

Avec un gros jeu au sol, Peyton Manning (21/29, 340 yards, 1 int) peut jouer plus tranquillement. Et bonne nouvelle, son bras avait même l’air bien plus affuté ce dimanche. Des passes de 30 et 47 yards propres pour Demaryius Thomas (8 rec, 168 yards) l’ont montré, et son interception a eu lieu dans le dernier quart, alors que tout était plié.

Ces Broncos font vraiment de plus en plus peur. Du côté de Green Bay, il faudrait justement que le jeu au sol se réveille, car Rodgers ne peut pas tout faire seul.

PARTAGER