PARTAGER

kwon_alexander_buccaneers_04112015

Chaque mercredi, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des rookies de la NFL. Vous aurez donc droit au rookie offensif et défensif de la semaine, ainsi qu’à un Top 5 pour les autres débutants qui auront également brillé.

Rookie offensif de la semaine

Todd Gurley (RB) – St. Louis Rams : 20 courses, 133 yards, 1 touchdown
Au moins 100 yards parcourus lors de chacune de ses quatre premières titularisations en NFL, un accomplissement que seul Todd Gurley peut se targuer d’avoir réalisé. C’est dire à quel point le running back des Rams est impressionnant jusqu’ici. En déplacement dans le Missouri, les friables 49ers ont été écrasés par le coureur de 21 ans. Professionnel depuis à peine quelques mois, celui-ci semble déjà faire partie des éléments les plus précieux à son poste. Prochains adversaires de St. Louis, les Vikings savent à quoi s’en tenir. Captain Munnerlyn a d’ailleurs osé la comparaison avec son coéquipier Adrian Peterson, élu MVP en 2012. L’avenir s’annonce vraiment brillant pour l’ex-vedette de Georgia.

Rookie défensif de la semaine

Kwon Alexander (LB) – Tampa Bay Buccaneers : 11 plaquages, 1 passe déviée, 1 interception, 1 fumble forcé
Samedi, Broderick Taylor II, un jeune homme de 17 ans, a été tué à Anniston (Alabama). Le lendemain, son grand frère Kwon Alexander a tenu à lui rendre hommage en participant au match opposant les Bucs aux Falcons. Auteur d’une prestation fantastique à Atlanta, le linebacker de 21 ans a permis à son équipe d’arracher un 3e succès cette saison en dominant Matt Ryan, Julio Jones ou Devonta Freeman. Félicité et réconforté par ses partenaires après le coup de sifflet final, l’ancien pensionnaire de LSU a évidemment dédié ses efforts à son proche disparu brutalement. Désormais, toutes ses sorties seront forcément accompagnées d’un supplément d’âme.

Buccaneers Kwon Alexander gets the game ball par NFL-Official

Top 5 des autres rookies de la semaine

1. Stefon Diggs (WR) – Minnesota Vikings : 6 réceptions, 95 yards, 1 touchdown
Les rencontres passent et Mike Zimmer et son staff continuent d’assister à l’éclosion d’un redoutable attaquant au sein de leur effectif. Âgé de seulement 21 ans, Stefon Diggs progresse de façon épatante. Réellement passionné par son métier, le receveur de Minnesota étonne ses coaches au quotidien parce qu’il est à la fois talentueux, intelligent et modeste. Du côté de Chicago, son magnifique tracé de 40 longueurs jusqu’à l’en-but adverse a offert l’égalisation aux siens. Le kicker Blair Walsh s’est ensuite chargé d’assurer la victoire. Décidément, l’entente entre Teddy Bridgewater et sa nouvelle cible est prometteuse.

Can’t-Miss Play: Diggs goes deep par NFL-Official

2. Kevin Johnson (CB) – Houston Texans : 6 plaquages, 1 passe déviée, 1 interception
Médiocres en ce début d’exercice, les Texans ont enfin réjoui leurs fans ce weekend au NRG Stadium. Suppléant d’un Kareem Jackson toujours absent à cause d’un pépin physique, Kevin Johnson a profité des perforations de J.J. Watt, Whitney Mercilus et consorts pour produire des actions intéressantes. À l’entame de l’ultime période, le défenseur de 23 ans formé à Wake Forest a parfaitement anticipé une connexion entre Zach Mettenberger et Dorial Green-Beckham. Ses bonnes mains ont fait le reste et les Titans sont repartis vaincus de Houston. Un revers fatal à Ken Whisenhunt, écarté par Tennessee.

Texans Kevin Johnson intercepts Zach Mettenberger par NFL-Official

3. Jameis Winston (QB) – Tampa Bay Buccaneers : 16/29, 177 yards, 1 touchdown + 3 courses, 24 yards, 1 touchdown
Leader d’une franchise de Tampa qui surprend, Jameis Winston poursuit son apprentissage du très haut niveau. En Géorgie, face à Dan Quinn et ses hommes, le quarterback de 21 ans a encore manqué de constance, prenant parfois des décisions aléatoires. Simplement, le lanceur a su garder son sang froid et les Floridiens se sont imposés à l’extérieur au terme d’un affrontement serré. Les experts et autres analystes attendent davantage de lui et cela paraît logique. Cependant, il ne faut pas oublier que l’ancienne star de Florida State est inexpérimentée. Son évolution vient juste de commencer et est loin d’être terminée.

4. Damarious Randall (CB) – Green Bay Packers : 7 plaquages, 1 passe déviée, 1 interception
Si les Packers ont été largement battus par les Broncos dimanche soir, Damarious Randall n’a pour sa part pas grand chose à se reprocher. Alors que Sam Shields et Quinten Rollins sont sortis blessés, le cornerback de 23 ans s’est montré extrêmement actif pour compenser les difficultés de son homologue Casey Hayward, baladé par Demaryius Thomas. Le 30e choix de la Draft 2015 est même parvenu à voler une balle à Peyton Manning en plongeant de manière spectaculaire. L’escouade défensive de Denver étant irrésistible, ça n’a pas été suffisant, mais le futur de la secondary de Green Bay est séduisant.

5. La’el Collins (OG) – Dallas Cowboys
Membre d’une protection de Dallas solide, La’el Collins a pris la place de guard gauche à Ronald Leary et ses performances donnent raison aux entraîneurs des Cowboys. Contre Seattle, le lineman offensif de 22 ans a littéralement piétiné Bobby Wagner puis Earl Thomas. Sa puissance est redoutable et ses aptitudes pourraient lui permettre de devenir une véritable terreur. En tout cas, le natif de Bâton-Rouge (Louisiane) n’a pas laissé ses problèmes extra-sportifs le perturber et freiner son ascension, preuve d’une maturité grandissante. Son potentiel devrait pouvoir être pleinement exploité quand Tony Romo fera son retour aux affaires.

PARTAGER