PARTAGER

martellus-bennett_041015

Les stats des tight end explosent depuis quelques années. Rob Gronkowski, Jimmy Graham, Julius Thomas ou Antonio Gates affolent régulièrement les compteurs.

Si le Gronk est hors-catégorie, les autres peuvent se concentrer la plupart du temps sur des taches de receveur, et ils sont rarement amenés à bloquer des défenseurs sur la ligne de scrimmage. Martellus Bennett le sait, et il aimerait bien qu’on le souligne un peu plus.

« Vous voyez Jimmy Graham. Il ne peut absolument rien bloquer. On leur donne beaucoup de crédit. Mais Julius Thomas ne peut bloquer personne. Antonio Gates ne bloque pas vraiment qui que ce soit. Mais ils font du super boulot dans le jeu de passe. Tout dépend du système dans lequel ils sont », a expliqué le tight end des Bears aux journalistes jeudi.

Et lui ?

« Je dois botter des culs sur la ligne de scrimmage et botter des culs en profondeur sur le terrain. Ces gars sont des tight ends receveurs, et ils ont la liberté de courir en profondeur. Personne ne leur demande de protéger à la passe ou d’être en 1-contre-1 contre le meilleur pass rusher. »

SI Bennett assure qu’il adore Antonio Gates, il semble donc vouloir que toutes les nuances de son poste ne soient pas oubliées. Sur le fond, il n’a pas totalement tort.

PARTAGER