PARTAGER

andrew-luck_091115

Indianapolis Colts (4-5) – Denver Broncos (7-1) : 27-24

Les Broncos ont craqué. Le Colts ont réalisé un gros match, une belle première mi-temps et, surtout, ils ont tenu le coup, avec un drive de six minutes pour boucler la partie. De quoi rendre fous les défenseurs de Denver, pas vraiment habitués à laisser une attaque bouger.

À 2mn35 de la fin, Aqib Talib décide d’aller aider un coéquipier en mettant un doigt dans l’oeil de l’adversaire. Pénalité, first down Colts. Alors qu’Adam Vinatieri va tenter un field goal à 28 secondes du terme, un joueur de Denver commet un holding. Pénalité, first down, genou au sol et fin de partie.

Une première mi-temps presque parfaite

Pour en arriver là, les Colts ont débuté le match pied au plancher. Sur leur deuxième série, Frank Gore (28 courses, 83 yards, 1 TD) trouve la end zone (7-0) pour ouvrir le score. Après un field goal (10-0), c’est la défense qui s’illustre en interceptant Peyton Manning (21/36, 281 yards, 2 TDs, 2 int). Andrew Luck (21/36, 252 yards, 2 TDs) en profite bien et trouve Jack Doyle quelques actions plus tard pour un nouveau touchdown (17-0).

Dominés, les Broncos se réveillent sur les équipes spéciales. Sur la dernière action avant la pause, Omar Bolden retourne un punt pour 83 yards et un touchdown (17-7).

Au courage

Peyton Manning retrouve son bras après la mi-temps et trouve Emmanuel Sanders (6 rec, 90 yards, 1 TD) pour réduire l’écart (17-14). Après un stop défensif, un field goal permet à Denver d’égaliser (17-17). Touchés mais pas coulés, les locaux répliquent. Andrew Luck mène un drive de 80 yards et trouve Ahmad Bradshaw dans la end zone au tout début du dernier quart (24-17). Mais Manning répond immédiatement, en envoyant Owen Daniels (6 rec, 102 yards, 1 TD) chercher l’égalisation (24-24).

Un coup de pied d’Adam Vinatieri à 55 yards donne l’avantage aux Colts à 6 minutes de la fin. Malgré la pression sur Andrew Luck, malgré les coups, les locaux sont donc devant.

Et sur l’action suivante, la passe de Manning pour Demaryius Thomas (5 rec, 50 yards) est interceptée. Le quarterback n’était qu’à 3 yards de battre le record du nombre de yards à la passe en carrière. Il ne reverra plus le ballon.

Car les six dernières minutes sont pour Indianapolis, qui tient enfin une victoire de prestige dans cette saison difficile.

PARTAGER