PARTAGER

chargers_bears_10112015

San Diego Chargers (2-7) – Chicago Bears (3-5) : 19-22

Sans particulièrement briller, les Bears se sont rassurés en venant gagner à San Diego lors d’un Monday Night Football entaché par de nombreuses erreurs dans les deux camps. Les Chargers, décimés par les blessures, ont commis des fautes bêtes, comme un touchdown annulé par la présence de DJ Fluker devant la ligne d’engagement alors que San Diego aurait pu reprendre l’avantage à ce moment du match. Côté Bears, l’absence de Matt Forte a été largement compensée par la performance du rookie Jeremy Langford : 72 yards au sol et 70 dans les airs pour un touchdown à la course.

La soirée a pourtant très mal commencé pour Jay Cutler (27/40, 345 yards, 2 TD, 1 int) et les Bears. Les quatre premières possessions des visiteurs se soldent par un échec : un field-goal manqué, un fumble perdu, un punt et une interception retournée en touchdown. Pendant ce temps, Philip Rivers (26/42, 280 yards, 1 TD) envoie le versatile Danny Woodhead (6 réc, 78 yards, 1 TD et 6 ballons, 33 yards) dans l’en-but pour ouvrir le score 7-0. S’ensuit un fumble pour les locaux mais Jason Verrett remet son équipe sur le droit chemin en interceptant Cutler et en remontant 68 yards à toute allure dans le deuxième quart-temps.

Les Bears se réveillent et Cutler distribue sur tout le terrain pour se connecter avec Martellus Bennett (8 réc, 57 yards, 1 TD) dans la end-zone. Le score est alors de 13 à 7 pour San Diego. Bien aidés par des pénalités que les Bears auraient pu éviter, les Chargers ajoutent trois points au pied juste avant la pause. Le score est alors de 16-7. En revanche très mauvaise nouvelle pour San Diego avec la blessure à l’épaule du receveur numéro un (par défaut) Malcolm Floyd.

Panne de courant pour les Bolts

Pas très en jambe depuis le début de la rencontre,  les Chargers lâchent complètement au retour des vestiaires. Surtout, les Bears confisquent le ballon. Même s’ils ratent un deuxième field goal sur ce match, ils privent Rivers de toute possibilité de rajouter des points au tableau d’affichage. Cutler, lui, régale Alshon Jeffery (10 réc, 151 yards) et finit par donner la balle à Langford pour un touchdown au début du dernier quart-temps. 16-14 pour les locaux. Les Chargers commettent alors l’erreur qui leur coûte peut-être le match en marquant un touchdown ensuite annulé pour formation illégale. Ils doivent alors se contenter d’un coup de pied et ne mènent que de cinq petits points.

Cutler reprend alors le ballon pour aller chercher la victoire. Touchés par de nombreuses blessures en défense, les Chargers tentent le tout pour le tout et vont chercher le blitz sur quasiment chaque action. Mais Cutler trouve ses receveurs à chaque fois et finit par revenir dans la end-zone avec Zach Miller. Pour s’assurer au moins l’égalité en cas de field goal, les Bears prennent les deux points et convertissent grâce à Langford. 22-19. Rivers a une dernière chance d’aller sauver le match mais est sacké deux fois de suite par Lamarr Houston et ne trouve personne sur sa 4e tentative désepsérée. Fin du match et victoire de Chicago 22-19.

A noter que le record de franchise de touchdowns lancés pour Chicago a été battu par Jay Cutler. Avec son 138e touchdown sous les couleurs des Bears, il bat Sid Luckman dont le dernier touchdown remontait à 1950. Pour les Chargers, il faut également rajouter la blessure de Jason Verrett à la longue liste des joueurs touchés cette saison. Auteur d’un excellent début de match, le jeune défenseur a été touché à l’épaule. Il est revenu sur le banc ensuite mais n’a pas rejoué. La saison est définitivement cuite pour San Diego, pour Chicago sûrement aussi. Mais ce soir, les Bears ont sans doute plus l’esprit à la fête que leurs adversaires.

PARTAGER