PARTAGER

Tyrann_Mathieu_UNE_630

Ça y est ! La deuxieme partie de saison a déjà demarré avec le match entre les Bills et les Jets. Une seconde moitié de saison qui nous amènera tout droit vers les playoffs. L’affiche du prochain Super Bowl, un match de défense en prime time qui vaut de l’or, la jeunesse au pouvoir,  trois duels de division ainsi que sept autres rencontres : voici le programme de la semaine 10.

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Seattle Seahawks (4-4) – Arizona Cardinals (6-2)

Peut-être le tournant de la saison pour les Seahawks. Avec un bilan équilibré, Seattle est bloqué à la troisième place de la NFC Ouest à cause de sa défaite initiale face à Saint-Louis. Irrégulier cette année, Seattle ne peut pas se permettre une nouvelle déconvenue face à un tel adversaire de division. Cela les ferrait repasser en négatif mais permettrait surtout aux ennemies Cardinals de s’envoler. Une victoire en revanche les remettrait clairement dans la course pour la place de numéro un. Lors de ce match, ce sont deux des meilleures défenses du pays qui s’affronteront. L’équipe qui dominera ce côté du ballon prendre déjà un gros avantage. En attaque, les Cardinals parraissent mieux armés que les Seahawks cette année mais, on le sait, Russell Wilson ou Marshawn Lynch peuvent prendre feu à tout moment. Si on se base sur les performances du début de l’année, Arizona apparaît comme le favori mais les Seahawks sortent rarement perdant d’une bataille à domicile. Un vrai match indécis.

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (4-4) – Minnesota Vikings (6-2)

Il estdéjà rare de voir les Raiders ou les Vikings sous « les matchs à ne pas manquer » mais d’avoir les deux équipes en même temps dans cette catégorie est quasiment un événement. Pourtant, ces formations le méritent au vue de leur début de saison. Deux franchises qui se ressemblent sur certains points. De jeunes joueurs, menés par un quarterback sophomore en pleine ascension. En revanche, Oakland et Minnesota s’appuient sur des armes différentes. Si pour les Vikings le danger vient principalement du sol et que la défense est très solide, les Raiders, eux, font des dégâts dans les airs grâce aux connexions Derek Carr-Amari Cooper/Michael Crabtree m. En tout cas, ces deux franchises sont bien plus proches que ce que leur bilan peut laisser apparaître et ce match sera intéressant à suivre.

L’affiche du Super Bowl 50

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New York Giants (5-4) – New England Patriots (8-0)

Ce sera l’affiche du Super Bowl 50 à San Francisco cette année. Ce n’est pas moi qui le dis mais les statistiques. Tous les quatre ans ces deux équipes s’affrontent lors du match ultime. C’est arrivé en 2007, en 2011 et donc en 2015. Plus sérieusement, les chances sont faibles pour que ces deux franchises se retrouvent en Californie en février (mais pas inexistantes). En attendant, les Giants sont connus pour briser les rêves des Patriots, surtout quand il s’agit de faire une saison parfaite. A domicile, ils pourraient poser des problèmes à New England. Pour cela, il leur faudra déjà accueillir Tom Brady avec la défense de la semaine dernière et pas celle qui a fait briller Drew Brees en semaine 8. Mais cela ne suffira certainement pas, il faudra un Eli Manning dans un grand jour avec en plus son brin de réussite qui le caractérise (les Patriots y sont habitués maintenant). Odell Beckham Jr. devra faire exploser la défense aérienne pendant que le jeu sol devra permettre aux Giants de gérer le chrono. En bref, New York devra sortir le match parfait. Pas simple mais face aux Patriots ils sont capable de tout.

eli_manning_17092015

Duels de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Green Bay Packers  (6-2) – Detroit Lions (1-7)

Cette semaine, les Lions héritent d’un Aaron Rodgers énervé. Les Packers restent sur deux défaites consécutives face aux Broncos mais surtout contre les Panthers, un adversaire direct en NFC. Encore plus surprenant, c’est l’attaque qui a coincé. A part un léger sursaut en fin de match la semaine dernière, la machine Green Bay n’est plus aussi bien huilée. Mike McCarthy a même décidé de changer son coureur titulaire en remplaçant Eddy Lacy par James Starks. Du coup, la réception de Detroit est l’occasion parfaite pour empiler les points et reprendre de la confiance. Les Packers ne devraient pas avoir de problèmes pour arrêter l’hémorragie et mettre la pression sur les Vikings (1er à égalité de la NFC Nord) qui jouent eux à Oakland en deuxième partie de soirée.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Pittsburgh Steelers (5-4) – Cleveland Browns (2-7)

Encore un match où Ben Roethlisberger est incertain pour les Steelers. Même si cela devient une habitude cette année, et que les Steelers avaient limité la casse lors de la première absence de leur quarterback, Pittsburgh pourrait bien finir par payer ces nombreuses absences s’il venait de nouveau à manquer ce match. La rencontre est en tout cas cruciale pour les jaunes et noirs. Une victoire permettrait de s’accrocher à leur place en wild-card et surtout d’entamer une semaine de repos sereinement en récupérant Big Ben en pleine possession de ses moyens en semaine 12. Une défaite en revanche les replongeraient dans le doute. Quant aux Browns, ils ont décidé de continuer avec Josh McCown. Certainement que Mike Pettine esperer enregistrer encore quelques victoires pour sauver sa place.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Denver Broncos (7-1) – Kansas City Chiefs (3-5)

On l’a déjà oublié mais lors du premier match de la saison les Broncos ont battu les Chiefs miraculeusement à la toute de fin de match. Depuis Denver a enregistré six autres victoires pour simplement une défaite alors que les Chiefs ont eu beaucoup plus de mal. Les dynamiques auraient-elles été différentes si Jamaal Charles n’avait pas laissé échapper ce fumble ? Certainement. Ce n’est en tout cas pas le moment pour avoir des regrets pour Kansas City car les Chiefs rentrent de Londres plein de confiance après leur victoire face aux Lions et croient toujours aux playoffs. Ils sont capables de faire tomber Denver, même dans le Colorado. Là encore, le duel défensif devrait être de toute beauté. Les Broncos seront toutefois privés de DeMarcus Ware (blessé) et Aqib Talib (suspendu). A voir si Alex Smith pourra en profiter.

Dec 2, 2012; Kansas City, MO, USA; Kansas City Chiefs linebacker Justin Houston (50) celebrates a tackle against the Carolina Panthers in the second half at Arrowhead Stadium. Kansas City won the game 27-21. Mandatory Credit: John Rieger-US PRESSWIRE

 

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tampa Bay Buccaneers (3-5) – Dallas Cowboys (2-6)

Depuis quelques semaines on parle plus de l’extra-sportif à Dallas que de ce qui se passe sur le terrain. Entre Dez Bryant, Joseph Randle et Greg Hardy la presse est servie. Avec le défensive end d’ailleurs, certains diraient que les Cowboys ont vendu leur âme au diable et qu’ils commencent à en payer le prix. En même temps, il n’y a pas grand-chose à dire sur le terrain. Les joueurs du Texas restent sur six défaites consécutives, attendent toujours le retour de Tony Romo et n’arrivent pas à faire pencher les matchs serrés en leur faveur. En face, Tampa Bay, malgré une défaite face aux Giants la semaine dernière, affiche des progrès chaque semaine. Le meilleur quarterback de ce match sera en tout cas du côté des Buccaneers. Il faudra toutefois que chaque ligne défensive trouve une solution pour stopper Darren McFadden et Doug Martin qui peuvent être de réelles menaces.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Tennessee Titans (2-6) – Carolina Panthers (8-0)

Un des matchs les plus déséquilibrés de la semaine. Même s’ils ont battu les Saints la semaine dernière, les Titans n’ont pas réglé leurs lacunes défensives. Une aubaine pour Cam Newton qui joue certainement le meilleur football de sa carrière. Certains de ses lancers restent imprécis mais le quarterback trouve toujours un moyen de faire avancer son équipe. Que ce soit par une course en read-option, une passe courte ou une bombe dans le fond du terrain. De l’autre côté, Marcus Mariota montre de très belles choses mais il s’attaque cette semaine à un animal totalement différent avec les Panthers. Pas sûr que les statistiques soient les mêmes que contre les Saints. Carolina devrait rester invaincu cette semaine.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Redskins (3-5) – New Orleans Saints (4-5)

Une belle opposition de style. D’un côté les Saints, indigents en défense et fortement tournés vers la passe. De l’autre, les Redskins, censés s’appuyer sur une défense dissuasive et un jeu au sol dominant (quand ils peuvent). Il sera intéressant de savoir quelle équipe arrivera à imposer son rythme au match et prendre l’ascendant. Pas sûr toutefois que ce match change quelque chose dans la fin de saison de ces deux franchises.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Saint-Louis Rams (4-4) – Chicago Bears (3-5)

La défaite de la semaine dernière des Rams a dû faire mal au moral. Non seulement ils ont non chuté en prolongation mais, surtout, ils ont laissé un adversaire direct pour les wild-cards s’échapper. A tel point que la réception des Bears devient presque cruciale pour Saint-Louis. Toujours sans Matt Forte, Chicago devrait continuer à s’appuyer sur le plan de jeu qui semble marcher (en tout cas la semaine dernière) : lancer le ballon à Alshon Jeffery et espérer qu’il en fasse quelque chose. La défense des Rams est en tout cas prévenue. L’attaque, elle, n’est pas beaucoup plus diverse que celle des Bears. Elle s’organise autour de Todd Gurley, s’appuie sur Todd Gurley et compte sur Todd Gurley. De temps en temps, Austin Davis a le droit à un reverse et Kenny Britt une bombe de 50 yards. Chicago aussi est prévenu. Reste à savoir maintenant qui exécutera le mieux les jeux… que l’adversaire attend de pied ferme.

jeffery-bears

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Philadelphia Eagles (4-4) – Miami Dolphins (3-5)

Philadelphie aimerait bien reprendre la tête de la division cette semaine. Pour cela il faudra espérer une défaite des Giants à domicile mais aussi battre les Dolphins. Rien d’impensable en somme. Avec un calendrier avantageux, les Eagles pourraient être au début d’une série de quelques victoires consécutives. Surtout que les Dolphins ne sont pas vraiment de gros poissons. La défense ne se remet pas de la blessure de Cameron Wake et le jeu au sol n’aura fait illusion que deux matchs. On semble avoir retrouvé le Miami du début de saison et les Eagles devraient en profiter.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Baltimore Ravens (2-6) – Jacksonville Jaguars (2-6)

Que dire de ce match… Quatre victoires en 16 matchs pour ces deux équipes et un niveau de jeu douteux. Tout n’est pas à jeter, surtout pour les Jaguars, mais force est de constater que cette saison cela ne marche pas.  Une explosion offensive pourrait sauver ce match qui, soyons honnêtes, n’attire pas beaucoup. Jacksonville a de quoi briller en attaque et c’est typiquement le genre de match qu’il faut gagner si les Jaguars veulent continuer à progresser.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Cincinnati Bengals (8-0) – Houston Texans (3-5)

La NFL nous gâte (un peu) plus cette semaine pour ce Monday Night Football. Rien d’extraordinaire, surtout côté Houston, mais au moins ces deux équipes sont « playoffables ». Les joueurs seront en tout cas bien reposés et les coachs auront eu le temps de préparer ce duel puisque les Bengals auront eu dix jours d’écart entre leur match de jeudi dernier et celui-là pendant que les Texans étaient au repos la semaine dernière. En espérant que Bill O’Brien ait mis ces deux semaines à profit pour trouver une solution à Tyler Eifert car Mike Pettine, lui, ne l’avait pas. Le duel à distance entre DeAnthony Hopkins et A.J. Green pourrait aussi être le fil rouge de cette partie. Si les Bengals jouent comme depuis le début de saison, il n’y a pas trop de doutes quant au fait qu’ils resteront invaincus.

Les affiches

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Green Bay Packers  (6-2) – Detroit Lions (1-7)
Tampa Bay Buccaneers (3-5) – Dallas Cowboys (2-6)
Tennessee Titans (2-6) – Carolina Panthers (8-0)
Washington Redskins (3-5) – New Orleans Saints (4-5)
Saint-Louis Rams (4-4) – Chicago Bears (3-5)
Philadelphia Eagles (4-4) – Miami Dolphins (3-5)
Pittsburgh Steelers (5-4) – Cleveland Browns (2-7)
Baltimore Ravens (2-6) – Jacksonville Jaguars (2-6)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (4-4) – Minnesota Vikings (6-2)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
New York Giants (5-4) – New England Patriots (8-0)
Denver Broncos (7-1) – Kansas City Chiefs (3-5)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Seattle Seahawks (4-4) – Arizona Cardinals (6-2)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
Cincinnati Bengals (8-0) – Houston Texans (3-5)

Au repos : Falcons, Colts, Chargers, 49ers

PARTAGER