PARTAGER

julius-thomas_201115
Jacksonville Jaguars (4-6) – Tennessee Titans (2-8) : 19-13

Les Jaguars ont gagné deux matches de suite. Cela faisait plus de deux ans que cela n’était pas arrivé à cette franchise ! Cela n’a pas toujours été brillant, mais les Floridiens ont su faire la différence des deux côtés du terrain dans le dernier quart-temps.

Menés 13-9 à l’entame de la dernière période, les Jaguars sont pourtant au plus mal, avec une interception de Blake Bortles (21/30, 242 yards, 1 TD, 1 int) à 11 minutes de la fin. Mais les Titans n’y arrivent pas. Trois punts suivent, et c’est un retour de 63 yards de Rashad Greene qui met Jacksonville sur les 5 yards adverses à un peu moins de 4 minutes du terme. Julius Thomas (5 rec, 28 yards, 1 TD) capte alors la passe de touchdown qui met son équipe devant (16-13).

Sur l’action suivante, la défense arrache le ballon des mains du tight end Phillip Supernaw (2 rec, 16 yards). Cette fois, Bortles et son attaque ont droit au ballon sur les 28 yards adverses. Trois actions plus tard, Gus Bradley choisit le field goal sur une 4e et 1 yard. L’écart se creuse (19-13), mais Tennessee récupère le cuir avec un peu plus de 2 minutes au chrono. Marcus Mariota (22/35, 231 yards) mène alors les siens à 23 yards du but, mais un sack d’Alan Branch ponctue la victoire des Jags’ sur la dernière action du match.

Bradley a donc bien fait de faire confiance à sa défense, même si l’attaque de Tennessee n’inspirait pas beaucoup de crainte non plus.

Des progrès à faire dans la finition

Ces deux jeunes attaques ont montré un peu d’équilibre et de jolis talents. Allen Robinson (5 rec, 113 yards) a encore été un des hommes du match pour Jacksonville. Mariota a marqué sur une belle course de 23 yards. Mais dans l’ensemble, il y a des progrès à faire dans la finition. La preuve, le score était de 6 partout à la pause après deux field goals de chaque côté. Tennessee a pris l’avantage grâce à la course de Mariota, avant la bonne fin de match des Jaguars.

Cette victoire permet à Jacksonville d’afficher le même nombre de victoires que les Colts et Texans, mais avec une rencontre de plus.

PARTAGER