PARTAGER

thomas-rawls-seahawks_25112015

Chaque mercredi, Touchdown Actu vous propose un tour d’horizon des meilleures performances des rookies de la NFL. Vous aurez donc droit au rookie offensif et défensif de la semaine, ainsi qu’à un Top 5 pour les autres débutants qui auront également brillé.

Rookie offensif de la semaine

Thomas Rawls (RB) – Seattle Seahawks : 30 courses, 209 yards, 1 touchdown + 3 réceptions, 46 yards, 1 touchdown
À sa sortie de Central Michigan, Thomas Rawls n’a pas fait grand bruit et les organisations professionnelles intéressées par ses services n’ont pas été nombreuses. Intrigués par le potentiel du coureur de 22 ans, les dirigeants de Seattle ont donc décidé de le signer librement en mai. Et ils ont eu du flair. Sollicité à 101 reprises au sol, le running back a déjà produit 604 yards. Sa prestation contre les 49ers, un cocktail parfait de vitesse, puissance et ténacité, a marqué les esprits de tous les spécialistes et passionnés. Toujours blessé à l’abdomen, Marshawn Lynch peut réellement s’inquiéter. Avec l’éclosion d’une pépite, son énorme contrat pourrait rapidement lui coûter sa place dans l’effectif de Pete Carroll.

Rookie défensif de la semaine

Adrian Amos (S) – Chicago Bears : 7 plaquages, 1 sack
Au terme de l’intersaison, les entraîneurs des Bears ont préféré le surprenant Adrian Amos a des éléments comme Ryan Mundy ou Brock Vereen. Aujourd’hui, leur jugement est facile à comprendre. Efficace et constant, le safety de 22 ans montre qu’il vaut certainement mieux que sa sélection à la 142e place. Pendant la courte défaite de Chicago face à Denver, celui-ci a été très productif, parvenant même à atteindre et découper Brock Osweiler, le suppléant de Peyton Manning. Plaqueur solide, le natif de Baltimore (Maryland) semble être un défenseur complet et talentueux. Désormais, il va devoir mûrir et continuer de progresser afin de s’assurer un avenir brillant en NFL.

Top 5 des autres rookies de la semaine

1. Jameis Winston (QB) – Tampa Bay Buccaneers : 19/29, 246 yards, 5 touchdowns
Opposé à des Eagles en perdition, Jameis Winston s’est bien amusé du côté de Philadelphie. Le quarterback de 21 ans a distribué les offrandes et, surtout, il a su écouter les conseils de son coordinateur puisqu’il est resté assez prudent. Ses choix ont souvent été les bons et ont permis à l’escouade offensive qu’il dirige d’avancer de façon continuelle. Les Bucs ont ainsi décroché un 5e succès cette année, soit trois de plus que lors de toute la campagne précédente. En trouvant cinq fois l’en-but adverse par les airs, le lanceur de Tampa a rejoint Matthew Stafford (2009) et Ray Buivid (1937), les deux autres novices à avoir réalisé cet accomplissement.

2. Quandre Diggs (CB) – Detroit Lions : 6 plaquages, 1 passe déviée, 1 fumble forcé
Après les blessures sérieuses de Rashean Mathis puis Josh Wilson, les Lions ont dû confier les clés de leur dernier rideau à des joueurs inexpérimentés. Jusqu’ici, cette opération est plutôt une réussite et le meilleur exemple est peut-être Quandre Diggs. Positionné à l’intérieur, le cornerback de 24 ans ne possède pas un physique impressionnant mais compense par son intelligence. Ce weekend, l’ancien des Texas Longhorns a concédé 17 petits yards et a effectué une interception annulée à cause d’une pénalité douteuse. Finalement, Amari Cooper n’a pas pu exister et les Raiders se sont inclinés à Detroit.

3. J.J. Nelson (WR) – Arizona Cardinals : 4 réceptions, 142 yards, 1 touchdown
Avec l’absence de Michael Floyd, J.J. Nelson a eu plus de responsabilités au cours de la victoire d’Arizona sur Cincinnati. Et le receveur de 23 ans n’a pas déçu, loin de là. Le jeune homme, véritable menace profonde, s’est fréquemment démarqué. Son profil d’attaquant vivace, semblable à celui de son camarade John Brown, est fortement apprécié par Carson Palmer et correspond exactement aux systèmes agressifs de Bruce Arians. Le coach principal de l’équipe n’a d’ailleurs pas hésité à l’utiliser en fin de match, signe de la confiance qu’il lui accorde. Derrière Larry Fitzgerald, la relève attend son tour.

4. Markus Golden (LB) – Arizona Cardinals : 3 plaquages, 1 sack, 1 fumble forcé
Au sein d’un groupe de chasseurs dense, Markus Golden apprend et s’épanouit. Ce dimanche soir, le linebacker de 24 ans et ses compères ont harcelé Andy Dalton. S’il est évident qu’il a des lacunes, et le contraire serait étonnant de la part d’un débutant, l’ex-pensionnaire des Missouri Tigers affiche des qualités athlétiques indéniables et suffisantes pour lui prédire une belle carrière. Le tacle défensif Rodney Gunter est dans une situation similaire et mérite également d’être mentionné. Des recrutements judicieux qui permettent aux Cardinals et à leurs fans d’oublier les soucis extra-sportifs de Daryl Washington.

markus-golden-cardinals_25112015

5. Tyler Lockett (WR) – Seattle Seahawks : 4 réceptions, 48 yards, 2 touchdowns
La colère de Doug Baldwin paraît avoir porté ses fruits. À domicile, les Seahawks se sont réveillés et ont passé 508 yards et 29 points aux visiteurs venus de San Francisco. En complément d’un bataillon terrestre formidable, Russell Wilson et ses cibles ont aisément dominé les débats. Tyler Lockett, formé à Kansas State, s’est rendu disponible quand il le fallait et a agi avec beaucoup d’intensité. L’attaquant de 23 ans prouve en tout cas qu’il n’est pas simplement un danger sur les équipes spéciales. Son explosivité est extrêmement précieuse et ça, les responsables des champions 2013 le savent.

PARTAGER