PARTAGER

eagles_261115

Detroit Lions (4-7) – Philadelphia Eagles (4-7) : 45-14

À Thankgiving, il faut être reconnaissant. Les Lions pourront être reconnaissants d’avoir trouvé des Eagles en perdition sur leur chemin.

Si Philadelphie a limité la casse pendant un peu plus d’un quart-temps, la défense a ensuite ouvert les portes en grand pour de bon, pendant que l’attaque ne trouvait plus la moindre solution pour exister. Entre une ligne offensive submergée, un DeMarco Murray (14 courses, 30 yards) toujours aussi poussif et des receveurs incapables de trouver des espaces, Mark Sanchez (19/27, 199 yards, 2 TDs) n’était finalement pas le problème principal.

Trois drives et un naufrage

La rencontre commence pourtant normalement pour Philadelphie, qui remonte le terrain grâce à quelques bonnes passes. Malheureusement, le field goal de Caleb Sturgis frappe le poteau. Après un échange de punts, les Lions ouvrent le score grâce à Theo Riddick (5 rec, 62 yards, 1 TD) sur un drive ponctué de quelques gros jeux qui donnent un aperçu des choses à venir.

Les Eagles répondent avec un touchdown de Brent Celek (2 rec, 10 yards, 1 TD) pour égaliser au tout début du second quart (7-7). Et là, tout s’éteint…

Vous reprendrez bien une pression ?

À ce moment du match, la défense de Philadelphie quitte définitivement la partie. Les locaux remontent 80 yards en un peu plus de six minutes et Golden Tate (7 rec, 50 yards, 1 TD) marque (14-7). Three-and-out Philadelphie, field goal Detroit (21-7). Three-and-out Philadelphie, touchdown Calvin Johnson (8 rec, 93 yards, 3 TDs) avant la pause (28-7).

Au retour des vestiaires, même chose. 80 yards de remontée, touchdown Calvin Johnson. Constamment sous pression, notamment d’un énorme Ziggy Ansah (3,5 sacks, 1 fumble forcé), Sanchez perd un fumble. Punition immédiate, trois actions plus tard, nouveau touchdown de Matt Stafford (27/38, 337 yards, 5 TDs) pour Megatron.38-7 à la fin du troisième quart-temps, c’est une démonstration.

Joique Bell en rajoute au début du dernier quart (45-7), mais les visiteurs réussissent enfin à sauver l’honneur à 3 minutes de la fin. C’est Jordan Matthews (3 rec, 60 yards, 1 TD) qui capte un touchdown de 24 yards devant une défense forcément plus détendue et un public en train de partir vers le parking.

Pour la première fois de leur histoire, les Eagles viennent d’encaisser au moins 45 points dans deux matches de suite. Du côté de Detroit, le changement de coordinateur offensif a fait du bien, et la défense est clairement en progrès. Il faudra juste remettre tout ça en pratique face à une équipe qui n’est pas en train de se désintégrer.

PARTAGER