PARTAGER

richard_rodgers_04122015

Lions (4-8) – Packers (8-4) : 23-27

Aaron « Godgers » est de retour. Le chronomètre est à zéro seconde. Aaron Rodgers s’échappe de la poche, prend son élan depuis la ligne des 40 yards de Green Bay et lance un boulet de canon dans la end-zone adverse. Le temps s’arrête cinq secondes pendant que le ballon parcoure tranquillement le terrain. Avant d’arriver dans les mains de Richard Rodgers. Une Hail Mary de 61 yards de Rodgers pour Rodgers. Et une victoire pour Green Bay après avoir été mené 20-0.

« C’est le plus beau match de ma vie« , confiera le quarterback après le match. « Enfin, après le Super Bowl« . Joyeux anniversaire de 32 ans Aaron.

Début catastophique

Green Bay est revenu de loin dans ce match. Historiquement, c’est la plus grosse remontée  de l’histoire de cette rivalité entre les Packers et les Lions. Après quasiment un quart-temps, Detroit mène 10-0, juste après un touchdown de Matthew Stafford (23/35, 220 yards, 2 TD) pour Eric Ebron. Les Packers pensent arriver tranquillement en deuxième période mais Aaron Rodgers (24/36, 273 yards, 2 TD, 1 int) est intercepté. Stafford n’a besoin que d’une seule passe pour trouver Calvin Johson (3 réc, 44 yards, 1 TD) pour une réception à une main avec un défenseur sur le dos. Megatron-style. A la pause le score est de 17-0.

Dans le troisième quart, les Lions rajoutent trois points avec le pied de Matt Prater pour mener 20-0. On imagine déjà le pire pour Green Bay. Heureusement pour eux, le sort joue en leur faveur. James Starks court dans la red-zone de Detroit mais se fait enlever le ballon des mains. Le cuir glisse jusque dans l’en-but et Randall Cobb se jette dessus. Touchdown pour les visiteurs. Derrière, Julius Peppers se rue sur Stafford qui perd le ballon. Rodgers reprend la main et lance pour Davante Adams (4 réc, 21 yards, 1 TD).

Alléluia

Au début du dernier quart, Pratter rempile trois points pour se mettre hors de portée d’un touchdown. A quelques minutes du terme, les Packers se relancent avec la manière : une 4e&1 convertie sur leurs 26 yards. Et quelques jeux plus tard, une course d’Aaron Rodgers de 17 yards pour finir dans l’en-but. Les Packers reviennent à 21-23. Mieux : ils bloquent parfaitement les Lions et récupèrent la balle avec 23 secondes à faire sur leurs 21. Compliqué, se disent les observateurs de la NFL. Facile, a du penser Aaron Rodgers.

Sauf qu’il enchaîne deux passes incomplètes. Sur le troisième essai, Rodgers lance la balle pour Jones qui la lui renvoie, sur une passe en retrait et le chronomètre tombe à zéro en même temps que Rodgers est plaqué. Fin du ma… Non ? Non ! Les arbitres sifflent une pénalité contre les Lions pour avoir accroché le masque du quarterback qui obtient une ultime chance. Il n’en fallait pas tant pour Aaron Rodgers. Il envoie, le temps s’arrête. La suite est désormais dans les livres d’histoires.

PARTAGER