PARTAGER

antonio-brown_071215

Pittsburgh Steelers (7-5) – Indianapolis Colts (6-6) : 45-10

Il leur a fallu quelques minutes pour rentrer dans le match, mais les Steelers n’ont ensuite pas eu de problèmes pour disposer de Colts incapables de leur répondre, que ce soit en attaque ou en défense.

Avec quatre touchdowns à la passe, Ben Roethlisberger (24/39, 364 yards, 4 TDs) a montré une nouvelle fois qu’il fait partie des meilleurs lanceurs de la ligue et que son escouade offensive est redoutable.

Festival de maladresse

Ce match commence d’une drôle de manière, avec un Jacoby Jones qui relâche le ballon du coup d’envoi. Pas grave, la défense est là. Matt Hasselbeck (16/26, 169 yards, 1 TD, 2 int) est intercepté à un yard de la end zone. Pittsburgh repart… mais pas loin. DeAngelo Williams (26 courses, 134 yards) perd le ballon sur un fumble. Les Colts sont donc toujours en terrain adverse, et en profitent pour ouvrir le score avec un field goal.

Réponse immédiate des locaux avec un coup de pied (3-3), une nouvelle interception sur Hassellbeck, et de nouveau un field goal (6-3). Après un échange de punt, c’est Frank Gore qui marque le premier touchdown du match sur une réception de 9 yards (6-10).

Mais Pittsburgh a du répondant. Big Ben se règle, aide son équipe à remonter 80 yards en distribuant la gonfle jusqu’à trouver Antonio Brown (8 rec, 118 yards, 2 TDs) dans la end zone, avec en prime une conversion à deux points réussie (14-10).

Inarrêtables

La machine est lancée. Après un 3-and-out des Colts, Roethlisberger envoie Marcus Wheaton (3 rec, 50 yards, 1 TD) dans la end zone juste avant la pause pour le 21-10. Au retour des vestiaires, après un stop défensif, c’est Martavis Bryant (4 rec, 114 yards, 1 TD) qui file sur une réception pour un touchdown de 68 yards (28-10).

Si Pittsburgh rate un field goal, le festival reprend vite avec un nouveau drive de 85 yards pour un touchdown d’Antonio Brown (35-10). Les Colts n’avancent plus. Pire, Matt Hasselbeck se blesse à l’épaule en perdant un fumble dans la dernière période. Après un nouveau field goal (38-10), Charlie Whitehurst cale, et le punt d’Indianapolis est retourné sur 71 yards par Brown pour un nouveau touchdown (45-10).

Les Colts ont vu les limites de la vie sans Andrew Luck et vont devoir batailler pour remporter leur division. Du côté de Pittsburgh, la lutte pour les playoffs continue.

PARTAGER