PARTAGER

une-adrian-peterson-22072015

Alors qu’Adrian Peterson s’était plaint après la défaite de son équipe contre les Seahawks et que Mike Zimmer avait (plus ou moins) répondu à son joueur lors de sa conférence de presse, le coureur a de nouveau fait part de ses états d’âme mardi.

Et, il ne calme pas forcément le jeu en rajoutant une couche. Il explique d’abord que ses déclarations étaient honnêtes et que c’était « [s]on sentiment sur le moment ». Il développe ensuite sa pensée au Minneapolis Star Tribune.

« C’est l’état d’esprit de ceux qui aspirent à être de grands joueurs, ils veulent le ballon. Je veux être capable, quand on appelle mon numéro, de réaliser de grosses actions. Je suis frustré quand je pense à mes huit courses… Je n’ai rien à prouver. Je pense que je fais ça depuis longtemps. Ils savent ce dont je suis capable de faire. Nous devons regarder la vidéo et voir ce que nous aurions pu mieux faire en attaque et s’en inspirer. C’est ce que j’ai fait. »

Le coureur ne mâche pas ses mots donc. Mais la note finale est plus positive.

« Je suis arrivé lundi avec le sourire, prêt à passer à autre chose et à penser à Arizona. »

Une bonne nouvelle, car en effet, ce sont les Cardinals qui sont les prochains au programme des Vikings. Pas vraiment l’opposition rêvée après une déroute.

PARTAGER