PARTAGER

darren-sproles_131215

Philadelphia Eagles (6-7) – Buffalo Bills (6-7) : 23-20

Thanksgiving semble déjà loin ! Laminés le 26 novembre dernier par Detroit, les Eagles avaient laissé croire à une implosion sur et en dehors du terrain. Deux semaines plus tard, les joueurs de Chip Kelly ont refait le plein de confiance, avec des résultats d’envergure face à des candidats aux playoffs. Dernière victime en date : les Buffalo Bills, battus sur le fil au Lincoln Financial Field (23-20).

Gonflés à bloc après leur succès à Foxborough, les locaux marquent dès leur toute première série. Après une passe de 21 yards vers Zach Ertz, Sam Bradford (23/38, 247 yards, TD, INT) laisse à Darren Sproles l’honneur du premier touchdown, au sol (7-0). Mais Buffalo a de la ressource, et le démontre sur le drive suivant, grâce à son duo de choc Tyrod Taylor – Sammy Watkins. Sur une longue passe du premier, le second capte le cuir sur une réception de 47 yards dans la end-zone (7-7).

S’en suit une première période assez terne jusqu’au réveil de l’arme secrète des Eagles : les équipes spéciales. Sur un muff de Marcus Thigpen, Philadelphie récupère le cuir dans les 40 yards adverses. Quelques jeux plus tard, Nelson Agholor est trouvé dans l’en-but adverse sur une passe de 53 yards (14-7). Une action décisive à la pause, puisque le field goal inscrit de chaque côté ne change rien à l’écart au panneau d’affichage (17-10).

Zach Ertz s’arrache

Les choses se décantent au cours du troisième quart. Après un nouveau field goal respectif, Tyrod Taylor (19/36, 268 yards, TD, INT) se met en évidence pour relancer les siens. Une longue passe pour Sammy Watkins, une course de 14 yards, et enfin un touchdown à la passe, en direction de Mike Gillislee. 20-20, le suspense reste entier en Pennsylvanie. D’autant que l’attaque de Philadelphie est au plus mal. Sam Bradford est intercepté dans la foulée par Leodis McKelvin, et ne parvient plus à imprimer le moindre rythme au sein de son attaque. Seule l’indiscipline de Buffalo laisse de l’espoir aux joueurs de Chip Kelly. Bousculé par une bonne défense, Richie Incognito est notamment coupable de certaines fautes qui rendent le ballon à l’adversaire.

A ce petit jeu, les Eagles finissent par prendre les devants à trois minutes du terme. Zach Ertz (5 réceptions, 98 yards) joue le rôle du sauveur sur une réception de 41 yards, qui permet à Caleb Sturgis de donner trois points d’avance aux siens. Dos au mur, Buffalo a toujours ses trois temps morts, mais rend rapidement le ballon sur la série qui suit. Les coéquipiers de Tyrod Taylor le récupèrent peu après, mais une longue passe du quarterback est interceptée par Ed Reynolds pour l’action de la délivrance (23-20).

Avec ce succès, Philly est plus que jamais au contact de Washington, dans la NFC Est, avec six victoires et sept défaites. La division a son importance, car les Bills sont eux quasiment éliminés de la course aux playoffs dans l’AFC. Il faudra un sans-faute aux joueurs new-yorkais pour jouer une phase finale qui les fuit depuis 1999.

PARTAGER