PARTAGER

chuck-pagano_191015

Le coach des Colts Chuck Pagano vit des moments compliqués. Du moins dans le domaine du sportif. Son équipe peine à s’imposer dans une division AFC Sud pourtant loin d’être la plus compétitive en NFL. Interrogé suite à la cuisante défaite d’Indianapolis face à Jacksonville (51-16), l’entraîneur a été pragmatique.

« Passer 26 jours à l’hôpital en 2012 (pour traiter un cancer), ça, c’était dur. Ce que je vis aujourd’hui, ce n’est rien, » a rétorqué Pagano. « Ils ne peuvent pas me détruire. Ils peuvent me virer mais ils ne peuvent pas me détruire. Donc si le pire qui puisse m’arriver d’ici un an, c’est de me retrouver à Boise à jouer avec ma petite-fille, je ne serais pas trop mal. Ca ne devrait pas arriver mais je ne serais pas trop malheureux si j’en arrive là. »

Les Colts ne sont pas encore écartés de la course aux playoffs, loin de là. Ils affrontent leurs adversaires direct, les Texans, et ceux-ci devraient compter sur leur 3e quarterback T.J. Yates. De plus, Andrew Luck devrait bien finir par repointer le bout de son nez à Indianapolis. Si les Colts jouent les playoffs, Pagano pourrait bien réussir à rester un an de plus sur le banc.

PARTAGER