PARTAGER

Chris Harris Jr.

Attention, pas besoin d’attendre la fin du week-end pour voir du football cette semaine puisque la NFL nous a réservé une rencontre samedi soir. Un petit avant-goût du traditionnel dimanche de NFL. Mais, même si pas moins de 15 matchs se disputeront entre samedi et lundi, le duel le plus attendu reste Pittsburgh-Denver. Une rencontre qu’il ne serait pas étonnant de revoir en janvier. Un match samedi soir, la suprématie de l’AFC Sud en jeu, une affiche digne des play-offs, un duel de division : voici le programme de la semaine 15.

Les matchs à ne pas manquer

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Indianapolis Colts (6-7) – Houston Texans (6-7)

Ce match ne sera pas forcément le plus agréable à regarder. Le niveau ne devrait pas atteindre celui dont nous parlerons juste en dessous. Toutefois, il est sans nul doute, le plus important de cette semaine. Les deux franchises sont ex aequo en tête de l’AFC Sud. Une victoire dimanche, à seulement deux semaines des play-offs donnerait une formidable option au vainqueur. Le meilleur joueur dans ce match est sans conteste DeAndre Hopkins. Le receveur, éteint la semaine dernière face à New England, aura à cœur de se racheter. Et ce n’est certainement pas Vontae Davis, en grande difficulté cette saison, qui pourra l’arrêter. Houston a ici l’opportunité de prendre une vraie option sur la division. Mais les Colts à domicile ne les laisseront certainement pas faire. Clairement du 50-50 dimanche.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
Pittsburgh Steelers (8-5) – Denver Broncos (10-3)

C’est LE plus beau match de ce week-end. Une véritable opposition de style entre la meilleure attaque de l’AFC (Pittsburgh) et la meilleure défense de la conférence (Denver), si ce n’est de la ligue. On pourrait parler de Brock Osweiler et du jeu au sol des Broncos. Des bases arrière des Steelers et de leurs difficultés en défense. Mais clairement le match entre l’attaque de feu des jaunes et noirs et la défense de fer des joueurs du Colorado. Les Broncos jouent depuis le début de la saison en homme à homme. Un système qui devrait nous donner des duels de haut vol tels que par exemple, Antonio Brown-Chris Harris Jr. ou encore Aqib Talib-Martavis Bryant. Pendant ce temps-là, Von Miller et DeMarcus Ware tenteront d’atteindre Big Ben alors que DeAngelo Williams sera la menace au sol du côté des Steelers. Le talent sera partout sur le terrain et ce match risque d’être très intéressant. Un avant-goût des play-offs ?

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Philadelphia Eagles (6-7) – Arizona Cardinals (11-2)

La dernière fois que les Eagles n’avaient strictement aucune chance de gagner, ils sont repartis du Massachusetts avec une victoire à la fois surprise et méritée. Autant dire que les Cardinals se méfient. Sur le papier, ils sont bien supérieurs à Philadelphie, mais sur le terrain on ne sait jamais ce qu’il peut arriver. Une interception retournée sur presque 100 yards, un punt bloqué pour un touchdown ou encore un punt retourné pour un touchdown. Ou même tout cela à la fois. S’ils sont sérieux, les hommes de Bruce Arians n’auront pas de souci. S’ils ne le sont pas, la tâche sera plus ardue. Quoiqu’il arrive, un volatile s’envolera vainqueur de ce duel. Reste à savoir lequel.

david-johnson-vs-bears

« Thursday Night Football », le samedi…

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h25
Dallas Cowboys (4-9) – New York Jets (8-5)

Les Jets sont en bonne position pour faire les play-offs pour la première année de Todd Bowles à leur tête. Mais le classement étant extrêmement serré pour les wild-card, ils n’ont pas le droit à l’erreur. Encore moins chez une équipe de Dallas qui n’aura espéré qu’une semaine sans Tony Romo. New York est supérieur à tous les niveaux dans ce match. Des receveurs, à la ligne défensive en passant par le quarterback. Même la ligne offensive des Jets pourrait presque soutenir la comparaison avec celle de Dallas. À eux maintenant de traduire cela au tableau d’affichage, ce que les Jets n’ont pas toujours réussi à faire cette saison.

Duel de division

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Minnesota Vikings (8-5) – Chicago Bears (5-8)

Jeudi dernier, Minnesota a enchaîné une deuxième défaite consécutive. Mais contrairement à celle face aux Seahawks, l’échec contre les Cardinals est encourageant. Sans trois de leurs joueurs majeurs (Harrison Smith et Linval Joseph devraient revenir, pas Anthony Barr), les Vikings ont su résister à Arizona. La réception des Bears est donc un bon moyen de reprendre de la confiance et rester à l’affut, en cas de faux pas de Green Bay. Chicago n’est pas une très bonne équipe, mais pose régulièrement des problèmes à ses adversaires. Toutefois, les joueurs de l’Illinois ne paraissent pas assez armés pour arrêter Adrian Peterson.

Le reste

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (6-7) – Carolina Panthers (13-0)

Les Giants adorent être dans la position de l’outsider face au favori. Surtout quand celui-ci est invaincu. New York est très irrégulier cette saison mais passe rarement à travers un gros match. Pour preuve, cette rencontre face aux Patriots, encore invaincus à l’époque, cette saison qui, malgré une défaite, était extrêmement serrée. Cette fois, ce sont les Panthers qui se présentent dans la grosse pomme. Dans la plupart des compartiments du jeu, Carolina est bien meilleure que les Giants. Les locaux devront une nouvelle fois s’appuyer sur leur meilleur joueur, Odell Beckham Jr. Un énorme duel face à Josh Norman sera d’ailleurs l’une des choses à surveiller lors de cette rencontre.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New England Patriots (11-2) – Tennessee Titans (3-10)

Depuis lundi et la défaite de Miami, les Patriots sont officiellement en play-offs. Mais si cela continue, on se demande dans quel état ils vont y arriver. Cette semaine, c’est LeGarette Blount, le coureur titulaire, et Dominique Easley qui viennent d’être déclarés officiellement comme indisponibles pour le reste de la saison. Les blessures continuent de s’accumuler et ce n’est jamais très bon signe. Rayon bon nouvelles en revanche, Julian Edelman pourrait faire son retour ce week-end, même si un rôle limité devrait lui être réservé. Malgré tout, les Titans ne devraient pas trop leur poser de souci, surtout à domicile où New England aura certainement à cœur de se rattraper de la contre-performance face aux Eagles. L’objectif primordial pour les champions 2014 est de rester accroché à cette semaine de repos en play-offs.

rob_gronkowski_14122015

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Washington Redskins (6-7) – Buffalo Bills (6-7)

Les deux équipes ont exactement le même bilan. Pourtant, l’une a quasiment perdu tout espoir de play-offs pendant que l’autre est plus que jamais en course pour remporter sa division. La magie de la NFL. Paradoxalement, pour une fois que Rex Ryan a trouvé un quarterback, il n’arrive pas à rendre sa défense dominante. Pourtant, c’est n’est pas faute d’avoir les armes de ce côté du ballon. Pour les Redskins en revanche, c’est l’occasion rêvée de prendre seuls la tête de la NFC Est car ce sont les Cardinals et les Panthers qui se dressent devant leurs concurrents directs cette semaine. Souvent bon à domicile, Washington va devoir faire le travail dans un match qui s’annonce serré.

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Baltimore Ravens (4-9) – Kansas City Chiefs (8-5)

7 victoires consécutives pour Kansas City. C’est avec une confiance au plus haut que les Chiefs arrivent à Baltimore. Toujours à la lutte avec Pittsburgh et New York pour une place en wild-card, les hommes d’Andy Reid ne peuvent pas se permettre de stopper cette série. Les Ravens, en grande difficulté, ne devraient pas être un adversaire très coriace, même à domicile. On voit mal comment l’attaque, menée par Matt Schaub, pourrait poser des problèmes à une défense en pleine forme (même sans Justin Houston).

Coup d’envoi dimanche à 19h00
Jacksonville Jaguars (5-8) – Atlanta Falcons (6-7)

Lors des trois derniers matchs, Jacksonville a perdu contre deux des pires équipes de la NFL (San Diego et Tennessee). Pourtant, les Jaguars sont encore dans la course aux play-offs. Ils ne sont qu’à un match des deux équipes en têtes. Deux franchises qui s’affrontent d’ailleurs ce week-end. Une bonne opportunité donc pour les Floridiens qui reçoivent une équipe d’Atlanta qui continue sa descente aux enfers. Des Falcons qui n’ont plus gagné depuis fin octobre. En tout cas, si Jacksonville veut croire à la post-saison, il va falloir gagner les trois derniers matchs. Ils compteront forcément sur leur attaque, en feu en ce moment (115 points en trois matchs).

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (6-7) – Green Bay Packers (9-4)

Aaron Rodgers a-t-il rêvé de Khalil Mack cette semaine ? La question a le mérite d’être posée quand on voit à quel point le lineman défensif a été dominant face à Denver la semaine dernière. Surtout que ce n’est pas la ligne offensive des Packers, poreuse depuis le début de saison, qui est censé rassurer le quarterback. Le retour du jeu au sol à Green Bay et notamment d’Eddie Lacy pourrait faire du bien pour enlever un peu de pression sur le lanceur. Mais si leur défense tient le choc, les Raiders peuvent avoir une chance avec leurs jeunes pousses en attaque. Ce n’est en tout cas pas gagné d’avance pour Green Bay.

aaron_rodgers_27115

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Seattle Seahawks (8-5) – Cleveland Browns (3-10)

On ne donne pas cher de la peau des Browns ce week-end. Bien que Johnny Manziel ait livré une partie convaincante la semaine dernière et que les Browns l’aient emporté, c’est un tout autre adversaire cette semaine. Cleveland se déplace à Seattle, pour affronter une équipe qui est en feu offensivement. Russell Wilson joue le meilleur football de sa carrière et il le fait depuis la poche. Seul (petit) motif d’inquiétudes pour les récents finalistes, Thomas Rawls, leur coureur qui replaçait (avec brio) Lynch, est « out » pour la saison. Il faudra donc faire avec des seconds couteaux au sol. Pas sûr toutefois que la défense au sol des Browns inquiète beaucoup Pete Carroll. Cela devrait le faire pour cette semaine.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Francisco 49ers (4-9) – Cincinnati Bengals (10-3)

Cincinnati est dans la même situation que les Steelers il y a quelques semaines. Leur quarterback est sur le flanc et il faut apprendre à faire avec le remplaçant. Les Bengals devront ainsi suivre l’exemple des Steelers qui avaient réussi à survivre tant bien que mal en accrochant quelques matchs pour leur permettre d’être toujours dans la course. Depuis le début de l’année, l’équipe de Marvin Lewis impressionne par la profondeur de son effectif, c’est donc le moment de faire valoir cette qualité pour enlever la pression des épaules d’AJ McCarron. Une victoire ce week-end assurerait quasiment le titre de division et permettrait d’attendre le retour d’Andy Dalton plus sereinement.

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Diego Chargers (3-10) – Miami Dolphins (5-8)

Cette rencontre fait partie de celles qui risquent de passer inaperçues à cause du choc de l’AFC entre les Broncos et les Steelers à la même heure. Il faut dire en effet que ce match n’est pas des plus excitants. Depuis leur week-end de repos, en semaine 10, les Chargers n’ont marqué que trois points lors de trois de leurs quatre rencontres. Une statistique qui fait tache pour un joueur comme Philip Rivers. À  noter tout de même que dans le cas d’une possible délocalisation vers Los Angeles, la réception des Dolphins pourrait être le dernier match de l’histoire des Chargers au Qualcomm Stadium.

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
New Orleans Saints (5-8) – Detroit Lions (4-9)

Encore une fois, le match de lundi soir qui clôturera cette semaine de compétition ne fait vraiment pas rêver. Il sera le théâtre d’un affrontement entre deux équipes qui ont déçu cette saison. Pire encore, ces franchises ont montré de temps à autre de quoi elles étaient capables durant certaines périodes avant de retomber dans leur travers. Ce qui est d’autant plus frustrant pour les supporters. Des fans qui pourraient d’ailleurs voir les derniers matchs de ces deux coachs (Sean Payton et Jim Caldwell) qui semblent sur la sellette. Mis à part ça, cette rencontre n’aura que peu d’importance tant ces équipes sont loin à la fois des play-offs, mais aussi du premier choix de la draft. Dommage pour un match du lundi soir. On commence à être habitué.

calvin_johnson_21102015

Les affiches

Coup d’envoi dans la nuit de samedi à dimanche à 02h25
Dallas Cowboys (4-9) – New York Jets (8-5)

Coup d’envoi dimanche à 19h00
New York Giants (6-7) – Carolina Panthers (13-0)
New England Patriots (11-2) – Tennessee Titans (3-10)
Washington Redskins (6-7) – Buffalo Bills (6-7)
Baltimore Ravens (4-9) – Kansas City Chiefs (8-5)
Indianapolis Colts (6-7) – Houston Texans (6-7)
Jacksonville Jaguars (5-8) – Atlanta Falcons (6-7)
Minnesota Vikings (8-5) – Chicago Bears (5-8)

Coup d’envoi dimanche à 22h05
Oakland Raiders (6-7) – Green Bay Packers (9-4)
Seattle Seahawks (8-5) – Cleveland Browns (3-10)

Coup d’envoi dimanche à 22h25
San Francisco 49ers (4-9) – Cincinnati Bengals (10-3)
San Diego Chargers (3-10) – Miami Dolphins (5-8)
Pittsburgh Steelers (8-5) – Denver Broncos (10-3)

Coup d’envoi dans la nuit de dimanche à lundi à 02h30
Philadelphia Eagles (6-7) – Arizona Cardinals (11-2)

Coup d’envoi dans la nuit de lundi à mardi à 02h30
New Orleans Saints (5-8) – Detroit Lions (4-9)

PARTAGER