PARTAGER

kellen-moore

Dallas Cowboys (4-10) – New York Jets (9-5)  : 16-19

A 1 minute 55 du coup de sifflet final, Dan Bailey égalise pour Dallas. Tout reste à faire dans ce match (16-16). Mais le quarterback de New York ne se fait pas appeler Fitzmagic pour rien ! Sur une première tentative il lance une magnifique passe de 43 yards pour Kenbrell Thompkins. New York est à portée de field goal. Les visiteurs ajoutent trois précieux points à leur total (16-19). En 30 secondes, l’inexpérience de Kellen Moore (15/25, 158 yards, 1 touchdown, 3 interceptions), entré en cours de match pour remplacer un Matt Cassel catastrophique,  est fatale à Dallas. Le lanceur tente une passe en profondeur et est intercepté par Marcus Williams.

Les Jets remportent le match non sans difficultés. Cette rencontre n’a été qu’une succession de punts et de turnovers. Ryan Fitzpatrick (26/39, 299 yards, 1 touchdown, 1 interception) ne s’est pas montré aussi performant que ces dernières semaines mais en sortant les bonnes actions aux bons moment, il a su mener les siens à la victoire et c’est bien là le plus important…

Des attaques à la peine en première mi-temps

Sur la première série du match, Dallas s’appuie sur son attaque au sol. Et bien lui en prend. Lucky Whitehead fait une première percée de 33 yards dans la terrain des Jets. Darren McFadden (16 portés pour 100 yards) l’imite avec une course de 11 yards. Les Cowboys sont rapidement en position de marquer. Bien stoppés par New York, ils doivent se contenter d’un field goal (3-0). La défense des locaux se montre au niveau en forçant le punt sur le drive suivant.

Si Dallas récupère le ballon, Matt Cassel reste Matt Cassel et nous gratifie d’une action grotesque. En feintant une passe, le quarterback s’entrave et manque de tomber au sol. Dans la panique, il lance le ballon au hasard … lequel atterrit dans les mains de Darrelle Revis. Interception et intentional grounding. Une action à rendre Mark Sanchez jaloux. Heureusement pour le quarterback de Dallas, sa défense est bien présente en ce début de partie et elle bloque la 4&1 des Jets à quelques yards de la end zone. Mais cette erreur lui aura été fatale et il est remplacé par Kellen Moore. Si ce dernier arrive à éviter un sack synonyme de safety pour son premier drive, il ne parvient pas à faire avancer son équipe qui doit punter.

Avec seulement 60 yards à parcourir pour marquer, les Jets repartent en attaque dans une position favorable. Fitzpatrick lance une longue passe pour Eric Decker. Le receveur la capte mais est plaqué par un défenseur texan, se fait mal et relâche le ballon avant de prendre l’épaule d’un autre joueur dans le visage. Les arbitres annoncent un fumble mais la révision vidéo montre que le jet avait posé un genou au sol avant de lâcher la gonfle. Une passe pour Brandon Marshall et une course de Bilal Powell plus tard, les visiteurs débloquent enfin leur compteur avec un touchdown au sol. L’extra point est raté mais New York prend la tête (3-6).

Les cowboys ne réagissent et perdent même 6 yards sur le drive suivant. Cependant les vert et blanc n’arrivent pas à enflammer ce match et le ballon est une nouvelle fois rendu à l’adversaire. Cette succession de dégagements s’arrête sur la série de Dallas puisque Kellen Moore lance une interception sur une troisième tentative. Fitzmagic amène son attaque dans red zone de Dallas mais les visiteurs sont forcés de marquer un field goal (3-9).

Sous les yeux d’un Tony Romo médusé, Dallas dégage une nouvelle fois la balle. New York imite son adversaire quelques minutes plus tard. Alors que la pause approche, Kellen Moore se connecte avec Dez Bryant pour un touchdown. Les Cowboys retournent aux vestiaires en menant d’un petit point (10-9).

Le réveil de Ryan Fitzpatrick

La seconde période ne débute pas mieux. Les Jets puntent dès leur première série. Dallas atteint la zone rouge de New York. Kellen Moore lance une passe pour Bryant mais Calvin Pryor l’intercepte. Par fair play Ryan Fitzpatrick lui rend la politesse sur l’action suivante. Terrance Mitchell capte le ballon de l’interception. Les Cowboys saisissent l’opportunité et marque un field goal (13-9).

La valse des punts reprend ensuite avec un premier dégagement des Jets suivi d’un autre des Cowboys. Dieu merci pour les spectateurs, Fitzpatrick se réveille et redevient le joueur qu’il était depuis plusieurs semaines. Grâce à quelques passes pour Ivory, Marshall et Enunwa, il place les siens proche de l’en but adverse. Sur une réception d’Eric Decker, il inscrit son premier touchdown de la partie (13-16).

La suite vous la connaissez, Dallas égalisera mais New York parviendra à remporter ce match décisif en vue de la qualification en playoffs…

PARTAGER