PARTAGER

Clinton_Portis_201215

C’est une histoire comme il y en a malheureusement beaucoup en NFL. Cette semaine, Clinton Portis s’est déclaré en faillite, en expliquant qu’il a plus de 5 millions de dollars de dettes qu’il ne peut pas assumer. C’est ce que rapporte USA Today.

Le cas de Portis est peut-être l’exemple type de ce qui peut aller de travers dans la gestion pour un joueur qui a gagné 43 millions de dollars dans sa carrière.

Il suffit de regarder la liste des gens à qui il doit de l’argent : une agence de prêt immobilier (1 million de dollars), la journaliste Nischelle Turner (500 000), le FISC (390 000$), le MGM Grand Hotel and Casino (287 178$). Même sa mère est listée dans la procédure pour une dette de 500 000 dollars du joueur !

Les femmes et les voitures

Parmi les dettes, il y a aussi les inévitables pensions alimentaires. Ici, un total de 412 000 dollars pour quatre femmes différentes.

Le jeu, les femmes, le FISC… et les voitures. Portis a une dette d’environ 175 000 billets verts dans ce domaine.

Actuellement, l’ancien Redskin gagne environ 7500 dollars par mois, mais en dépense en moyenne 12 800 sur la même période.

Business ratés

Comme d’autres avant lui, Portis n’a pas su faire fructifier. Il avait notamment mis 8 millions de dollars dans un casino qui a fait faillite. Il s’est aussi fait arnaquer de 2 millions dans un système de Ponzi.

Portis pourrait toujours se faire un peu d’argent en demandant à la ligue de donner des conseils aux jeunes joueurs sur la route à ne pas suivre, car son cas est tristement cliché des erreurs que peuvent faire un sportif.

PARTAGER