PARTAGER

greg-olsen_201215

New York Giants (6-8) – Carolina Panthers (14-0) : 35-38

Les spectateurs du MetLife Stadium viennent assurément d’assister à une des rencontres les plus folles de la saison. Largement dominés en début de match, les Giants ont vu Odell Beckham devenir fou. Ils ont ensuite réussi une remontée dantesque dans le dernier quart, avant de perdre sur un field goal à la dernière seconde.

C’est dans le troisième quart-temps que les choses ont commencé à partir dans tous les sens. Au fil des minutes, Josh Norman a littéralement fait péter un plomb à Odell Beckham, devenu incontrôlable à ce moment du match, complètement frustré par le jeu et les provocations de son adversaire.

Norman a bousculé, gêné, énervé, et Beckham a craqué, rendant des coups, parlant et perdant ses nerfs. Les arbitres laissant faire, le receveur a notamment envoyé un coup inadmissible dans le casque de son adversaire. Un coup complètement gratuit qui pourrait lui coûter cher.

Dans les faits, Beckham est passé pour un enfant gâté complètement frustré, devenu fou, notamment après s’être fait chambrer lorsqu’il a laisser glisser entre ses doigts un touchdown tout fait. Pendant ce temps, Tom Coughlin n’a rien fait, laissant son joueur perdre la tête sur le terrain ou crier sur le banc de touche.

Un dernier quart hallucinant

Sauf que les bleus ont trouvé un moyen de revenir. Un touchdown de Will Tye (5 rec, 43 yards, 1 TD), un punt bloqué, une course de Rashad Jennings (16 courses, 107 yards, 1 TD) dans la end zone, et les revoilà à 35-21. Un field goal des Panthers est même bloqué sur le drive suivant, et les Giants se retrouvent à 14 yards d’un nouveau touchdown. Sauf que le mauvais Eli Manning (29/46, 245 yards, 4 TDs, 1 int) ressort pour lancer une vilaine interception dans la end zone. Même pas grave ! Cam Newton  (25/45, 340 yards, 5 TDs) perd un fumble deux actions plus tard. Ballon pour New York à 14 yards de l’en-but. Shane Vereen (4 courses, 29 yards – 8 rec, 43 yards, 1 TD) conclut et ramène encore son équipe (35-28).

La défense réussit un nouveau stop, et le ballon est pour Manning avec un peu plus de 4 minutes à jouer. Beckham (6 rec, 76 yards, 1 TD) revient alors sous son meilleur jour, avec une réception de 40 yards, puis une autre de 14 yards pour le touchdown de l’égalisation (35-35) !

Mais Cam Newton n’est pas le favoris pour le titre de MVP sans raison. Avec un peu moins de deux minutes à jouer, il trouve Greg Olsen (6 rec, 79 yards, 1 TD) pour 16 yards, Ted Ginn (6 rec, 85 yards, 2 TDs) pour 12 de plus, puis va chercher lui-même un first down au sol avec une course de 10 yards. Il stoppe le chrono en ayant mis Graham Gano à 43 yards des poteaux. Le kicker ne tremble pas, et les Panthers repartent avec la victoire dans un scénario fou.

Des regrets

Les Giants pourront nourrir des regrets après un début de match marqué par de nombreux ballons relâchés par les receveurs. Les New Yorkais avaient même réussi à revenir à égalité en fin de premier quart sur un touchdown d’Eli Manning pour Rueben Randle (4 rec, 47 yards, 1 TD).

Sauf que l’attaque n’a ensuite pas su profiter des quelques bonnes séquences de la défense. Finalement, Cam Newton a mis la seconde avec quatre touchdowns de suite pour porter la marque à 35-7 au milieu du troisième quart. C’est là que Beckham a craqué, et que tout s’est emballé.

PARTAGER