PARTAGER

Le jeudi c’est Course au MVP ! Si la saison se terminait maintenant, le trophée de MVP attendrait sûrement Cam Newton sous le sapin. Mais il reste encore deux semaines de compétition. Si les chances de voir Newton ne pas remporter le trophée apparaissent mince, force est de constater que Tom Brady conserve un haut niveau de performance derrière lui. Mais surtout, Russell Wilson aligne les performances exceptionnelles, ce qui ne pourra que le faire regretter de ne pas avoir su ou pu le faire plus tôt.

1) Cam Newton (-) Quarterback – Carolina Panthers (14-0)
3402 yards à 58,8% – 33 touchdowns pour 10 interceptions, 119 courses, 580 yards, 7 touchdowns, 4 fumbles – 98,9 d’évaluation.
Que dire de plus sur Cam Newton qui n’ait pas déjà été dit ? Face aux Giants, le lanceur des Panthers à réalisé un match à l’image de sa saison, stratosphérique. Avec un nouveau match à plus de 300 yards et cinq touchdowns, Newton semble intouchable. Et désormais, on ne voit pas bien qui va pouvoir empêcher les Panthers de terminer la saison invaincus et leur quarterback de glaner un premier titre de MVP.

2) Tom Brady (-) Quarterback – New England Patriots (12-2)
4405 yards à 64,3% – 35 touchdowns pour 6 interceptions, 32 courses, 55 yards, 3 touchdowns, 5 fumbles – 103,8 d’évaluation.
Opposé à la défense des Titans, Tom Brady ne semblait pas craindre grand chose. Et il l’a confirmé avec brio. Il dispose désormais de deux matchs pour inscrire les 600 yards et les cinq touchdowns qui lui manquent pour effacer les barres des 5000 yards et des 40 touchdowns en une saison. Si il y parvient, Brady aura probablement réussi la saison la plus complète de sa carrière, à 38 ans.

3) Carson Palmer (-) Quarterback – Arizona Cardinals (12-2)
4277 yards à 64,3% – 33 touchdowns pour 9 interceptions, 25 courses, 24 yards, 1 touchdown, 6 fumbles – 106,7 d’évaluation. 
Cette semaine, Carson Palmer avait décidé de laisser son coureur, David Johnson devenir la star de la meilleure attaque de la ligue. Le match du lanceur des Cardinals n’en reste pas moins remarquable avec 274 yards et un touchdown sans avoir eu à puiser dans ses réserves face aux Eagles. Le regard de Palmer et des Cardinals est de toute façon désormais tourné vers les playoffs.

4) Russell Wilson (-) Quarterback – Seattle Seahawks (9-5)
3438 yards à 68,8% – 29 touchdowns pour 7 interceptions, 92 courses, 502 yards, 1 touchdown, 6 fumbles – 111,4 d’évaluation.
Depuis la semaine de repos en semaine 9, Russell Wilson est tout simplement le meilleur quarterback de la NFL. Malheureusement pour lui et ses potentiels espoirs de MVP, les huit premières semaines étaient bien moins reluisantes et lui couteront probablement ce trophée. Malgré tout, avec de telles performances, il replace les Seahawks dans la course au Super Bowl, et c’est bien la l’essentiel.

5) Antonio Brown (+2) Receveur – Pittsburgh Steelers (9-5)
116 réceptions, 1586 yards et 9 touchdowns – 3 courses, 28 yards, 2 fumbles
Le meilleur receveur cette saison en NFL est sans conteste Antonio Brown. En frôlant les 200 yards face à la rugueuse défense des Broncos tout en trouvant deux fois le chemin vers la end zone, Brown l’a encore prouvé. Avec une deuxième saison consécutive à plus de 1500 yards, le receveur des Steelers s’inscrit même dans l’histoire de la NFL.

6) Andy Dalton (-1) Quarterback – Cincinnati Bengals (11-3)
3250 yards à 66,1% – 25 touchdowns pour 7 interceptions, 57 courses, 142 yards, 3 touchdowns, 5 fumbles – 106,2 d’évaluation.
Encore sur le flanc cette semaine, Andy Dalton n’a pas pu fouler le terrain cette semaine et confirmer sa belle saison.

7) Aaron Rodgers (+1) Quarterback – Green Bay Packers (10-4)
3379 yards à 60,8% – 29 touchdowns pour 6 interceptions, 52 courses, 313 yards, 1 touchdown, 3 fumbles – 95,2 d’évaluation.
Oui les Packers ont gagné. Mais que ce fut dur face à une vaillante équipe des Raiders. Aaron Rodgers y a livré un match à l’image de sa saison, solide mais loin de l’éclat de sa saison passée. Malgré tout, Rodgers et son équipe seront une fois de plus au rendez vous des playoffs et personne ne sera heureux de croiser leur route.

8) Adrian Peterson (-2) Running back – Minnesota Vikings (9-5)
286 courses, 1314 yards et 9 touchdowns – 28 réceptions, 206 yards, 7 fumbles
Après deux défaites consécutives, les Vikings ont su relever la tête face aux Bears. Pourtant, en terme statistiques, Adrian Peterson n’en es pas pour beaucoup. Limité à 63 yards en 18 courses, le coureur a été complètement éteint par la défense de Chicago. Auteur d’une belle saison malgré tout, Peterson devra se reprendre pour amener ses Vikings plus loin que la saison régulière.

9) Odell Beckham (-) Receveur – New York Giants (6-8) 
91 réceptions, 1396 yards et 13 touchdowns – 1 course, 3 yards, 2 fumbles
Si Odell Beckham s’est plus fait remarquer par son comportement plus qu’à la limite plutôt que par son jeu, il néanmoins pesé sur le scénario de ce match. Auteur du touchdown qui ramène les Giants à égalité en toute fin de match et de 76 yards sur l’ensemble du match, Beckham a montré une belle force de caractère pour se remettre dans le match au moment ou cela comptait le plus. Suspendu la semaine prochaine, il ne reste désormais plus qu’un match à jouer au jeune receveur des Giants cette saison.

10) Luke Kuechly (-) Linebacker – Carolina Panthers (14-0)
101 plaquages, 1 sack – 9 passes défendues, 4 interceptions, 1 touchdown, 1 fumble forcé
Auteur de quinze plaquages face aux Giants, Luke Kuechly a semblé être partout. Un match à l’image de sa saison ou il aura été au four et au moulin pour permettre à Cam Newton et à son attaque d’être sur le terrain le plus souvent possible. Avec 9 passes défendues et 4 interceptions, le linebacker de 24 ans aura aussi montré qu’il n’est pas qu’un plaqueur.

Mentions spéciales :
J.J. Watt (65 plaquages, 13,5 sacks, 5 passes défendues, 1 fumble forcé)
Charles Woodson (65 plaquages, 1 fumble forcé – 10 passes défendues, 5 interceptions)
Ben Roethlisberger (3369 yards et 18 touchdowns pour 12 interceptions, 13 courses, 31 yards, 1 fumble – 96,4 d’évaluation)
Brandon Marshall (1261 yards et 11 touchdowns)
Julio Jones (1544 yards et 7 touchdowns, 3 fumbles)
Chris Ivory (951 yards et 7 touchdowns à la course – 213 yards et 1 touchdown à la réception, 3 fumbles)
DeAndre Hopkins (1315 yards et 10 touchdowns)
Eli Manning (3900 yards et 32 touchdowns pour 11 interceptions, 19 courses, 61 yards, 9 fumbles – 96,1 d’évaluation)
Rob Gronkowski (1072 yards et 11 touchdowns)
Josh Norman (50 plaquages – 3 fumbles forcés – 16 passes défendues, 4 interceptions, 2 touchdowns)
Khalil Mack (62 plaquages, 15 sacks, 2 fumbles forcés – 1 passe défendue)
Devonta Freeman (907 yards et 10 touchdowns à la course – 543 yards et 2 touchdowns à la réception, 2 fumbles)
Doug Baldwin (905 yards et 13 touchdowns)

 

PARTAGER