PARTAGER

Gerald_McCoy_670_25092015

A ce moment de la saison, à l’approche de la semaine 16, la plupart des joueurs jouent certainement avec des blessures. Plus ou moins grave, la douleur fait partie du quotidien d’un joueur NFL.

Mais certaines sont plus impressionnantes que d’autres. Et surtout effrayantes. Cette semaine, c’est Gerald McCoy, le tackle défensif de Tampa Bay qui a avoué avoir joué avec un ligament de l’épaule déchiré… depuis la semaine 2.

« Mentalement, cela a été l’année la plus dure de ma carrière »

Le joueur endure donc la douleur depuis le début de la saison mais n’a loupé qu’un seul match, le 6 décembre face à Atlanta. Une absence qui n’était même pas due à son épaule puisqu’il a été contraint de manquer le match à cause d’une main cassée. Le Buccaneer explique pourquoi il n’a pas signalé cette blessure plus tôt.

« Je ne voulais pas en faire une excuse. J’ai juste continué de jouer. »

La mentalité est louable. Il n’en reste pas moins que ces pratiques font peur pour la santé des joueurs. Surtout quand on imagine la quantité d’antidouleurs que le joueur a dû prendre pour pouvoir enchaîner les matchs.

Sur le terrain en revanche, malgré une légère baisse de sa productivité, Gerald McCoy vient d’être sélectionné pour le Pro Bowl pour la quatrième saison consécutive. Pas mal pour un joueur dans la ligue depuis six ans.

 

PARTAGER