PARTAGER

peyton_manning_27122015

Il faut évidemment rester très prudent face à ce type d’accusations, mais Peyton Manning se retrouve au cœur d’une histoire dont il se serait bien passé.

Selon un documentaire de la chaîne Al Jazeera intitulé « The Dark Side » et posté dimanche matin sur Internet, le quarterback star des Denver Broncos aurait été l’un des nombreux athlètes (Clay Matthews, Julius Peppers et Mike Tyson ont également été cités) à avoir utilisé des produits dopants provenant de la Guyer Institute d’Indianapolis.

D’après ESPN, Manning est accusé d’avoir pris des hormones de croissance (produits interdits en NFL) en 2011 pendant qu’il se remettait de son opération du cou. C’est le pharmacien Charlie Sly, ancien employé à la Guyer Institute, qui aurait servi d’intermédiaire pour transmettre les produits à la femme de Manning. Dans le documentaire, Sly accuse également le couple Manning d’être venu à la clinique après ses heures de travail pour des injections intraveineuses.

Cependant, le pharmacien est depuis revenu sur ses propos en disant qu’il avait tout inventé pour « tester » le journaliste d’Al Jazeera Liam Collins, qui était sous fausse identité et qui aurait enregistré Sly contre son gré.

Peyton Manning a immédiatement démenti ces accusations via un communiqué dans lequel il affirme que cette histoire est montée de toute pièce. Il a déclaré également qu’il avait bien été un patient de la Guyer Institute à l’époque et qu’il avait reçu certains traitements, mais en aucun cas des hormones de croissance.

PARTAGER