PARTAGER

devonta_freeman_271215

Atlanta Falcons (8-7) – Carolina Panthers (14-1) : 20-13

Regards perdus dans le vide, les Carolina Panthers semblent ne pas savoir quelle importance donner à leur défaite du jour. Si le revers à Atlanta n’impacte en rien leur qualification en playoffs, et encore moins leur participation directe en demi-finales de conférence, redescendre brutalement sur terre face à un rival de division peut laisser de gros regrets. Symbole d’une rencontre troublante pour la franchise de Charlotte : la prestation de Cameron Newton (17/30, 188 yards au total, TD). Celui qui sera probablement le MVP de la saison régulière a globalement peiné, notamment dans un dernier quart-temps qui lui a toujours souri cette année.

« Superman » est pourtant d’attaque sur le tout premier drive du match, profitant des 34 yards de Fozzy Whittaker au sol pour boucler la série sur une course plein centre (0-7). Nous voilà donc reparti pour le même festival qu’au match aller ? Pas vraiment, car les Falcons répliquent de suite, malgré un fumble rapidement recouvert par Devonta Freeman (22 courses, 73 yards, TD). Attendu au tournant, face à Josh Norman, Julio Jones (9 réceptions, 178 yards, TD) laisse la vedette à son compère vétéran Roddy White, pour deux réceptions de 19 yards qui s’ajoutent à une faute personnelle de Charles Tillman. Arrivé en zone rouge, Devonta Freeman inscrit son onzième touchdown de la saison, sur une course de 4 yards (7-7).

Hormis ces deux premières séries rondement menées, la première mi-temps se résume à un duel de défense. Les Panthers parviennent enfin à se rapprocher de la zone rouge juste avant la pause, mais un sack partagé par Biermann et Babineaux met Graham Gano hors du champ de tir. Ce n’est que partie remise pour le kicker de Carolina, qui ajoute trois points, après une nouvelle bonne série de Newton, marquée par deux passes intermédiaires et une course de 18 yards (7-10).

Des sursis permanents

Mais là encore, Atlanta se fait violence devant son public. Il ne faut que cinq jeux aux Géorgiens pour réagir, grâce à son incontournable duo Matt Ryan-Julio Jones. Le premier (23/30, 306 yards, TD) alerte le second sur une passe de 70 yards qui laisse Kurt Coleman et Luke Kuechly sur les fesses pour le deuxième touchdown des locaux (14-10). Les Falcons commencent à faire douter leur adversaire, mais retombent également dans les travers habituels, à l’image de ce snap manqué en début de quatrième quart qui permet à Josh Norman de recouvrir le fumble près des 50. Graham Gano ne se prive pas pour ramener les siens à un point, deux minutes plus tard (14-13).

Appliqué en défense, Atlanta se révèle enfin efficace par le jeu au sol, avec deux premières tentatives obtenues coup sur coup par Devonta Freeman. Roddy White ressort également ses bonnes mains d’antan pour faire avancer le cuir et offrir trois points à son kicker Shayne Graham. 17 à 13 pour les pensionnaires du Georgia Dome, mais deux longues minutes à jouer au chrono. La partie semble perdue pour les Panthers, d’autant que Newton concède un turnover on downs dans ses 40 yards.

Mais Atlanta a beau rajouter trois points, la gestion de l’horloge n’en est pas bonne pour autant, avec un faux départ, puis une saisie du centre Jim Person au moment où le chrono devait défiler. Résultat : nouvelle opportunité pour Carolina, désormais mené 20 à 13. La dernière série des Panthers sera cependant très éphémère. La faute à un fumble forcé par Vic Beasley et recouvert par Adrian Clayborn. En épinglant la meilleure fiche de NFL, les Falcons pourront se lamenter sur ce trou d’air de mi-saison. Pour Carolina, il s’agit déjà de se remettre dans le bain, tout en ménageant les forces en présence, à l’image d’un Jonathan Stewart préservé en Gérogie …

PARTAGER