PARTAGER

tim_hightower_28122015

New Orleans Saints (6-9) – Jacksonville Jaguars (5-10) : 38-27

Soirée retrouvailles pour les Saints qui ont assisté avec plaisir à une bonne performance défensive de leur équipe. Du moins, lors des trente premières minutes. De son côté, Drew Brees (25/36, 412 yards, 3 TD) a prouvé une fois de plus qu’il fait partie de l’élite de la NFL malgré une blessure à la voûte plantaire. Bien aidé au sol par Tim Hightower et par les erreurs des Jaguars, Brees et les Saints ont tué le jeu en première période avant de céder du terrain. Blake Bortles (27/35, 368 yards, 4 TD, 2 int) a bien compensé son mauvais début de match mais pas suffisamment pour remonter. Les deux équipes n’avaient, de toute façon, plus aucune chance de disputer les playoffs cette année.

3 jeux, 3 touchdowns

Les Saints ne font pas dans le détail lors du premier quart-temps. En deux possessions, ils parviennent deux fois dans l’en-but adverse. Brees trouve d’abord Michael Hoomanawanui sur 17 yards. Puis les Saints convertissent un 2&21 en touchdown de 71 yards pour Brandin Cooks (5 réc, 123 yards, 1 TD). Ca fait 14 points de New Orleans contre deux punts pour Jacksonville. Derrière, Bortles est même intercepté par Bobby Richardson, le lineman non drafté des Saints. C’est Tim Hightower (27 courses, 122 yards, 2 TD), très actif ce soir, qui convertit cette interception en un nouveau touchdown. 21-0 pour les Saints. Bortles est à nouveau intercepté dans la deuxième période et New Orleans prend trois points au pied.

Il faut attendre les deux dernières minutes de la mi-temps pour voir Jacksonville s’inscrire au compteur : Blake Bortles trouve Marquise Lee (3 réc, 26 yards, 1 TD) dans la end-zone et tente les 2 points. C’est raté mais c’est mieux que rien pour les Jaguars qui se rassurent avant la pause. New Orleans a l’occasion de marquer trois nouveaux points au pied mais le field goal de Kai Forbath est manqué. Les locaux mènent 24-6 à ce moment du match.

Le réveil du Jaguar

En revenant sur le terrain, Blake Bortles et sa bande son remontés comme des pendules. Le quarterback des Jaguars s’appuie sur ses deux receveurs de choix : Allen Robinson (7 réc, 167 yards, 1 TD) et Allen Hurns (8 réc, 106 yards, 2 TD). C’est ce dernier qui est ciblé par Bortles pour inscrire le premier touchdown du deuxième acte. Les Saints répondent avec un touchdown à leur tour quand Brees trouve Travaris Cadet pour une passe de 44 yards dans la end-zone. 31-13 pour New Orleans, on voit mal leurs adversaires remonter. Pourtant ces derniers ne lâchent rien. Blake Bortles lance une énorme bombe pour Allen Robinson. 90 yards plus tard c’est un touchdown pour Jacksonville, le jeu le plus long en attaque de la saison toutes équipes confondues. Les Jaguars prennent les deux points, la conversion est réussie. 31-19 pour les Saints.

Le festival n’est pas encore fini ! Hightower mange le chronomètre au sol pour les Saints. C’est également lui qui finit l’action dans l’en-but des Jaguars pour porter la marque à 38-19. 13 minutes à jouer et dix-neuf points de retard, c’est quasiment fini pour les visiteurs. Ils se redonnent encore un peu d’espoir en enchaînant un field goal adverse bloqué puis un nouveau touchdown de 20 yards pour Allen Robinson qui les ramènent à 38-27. Ils tentent l’onside kick mais celui-ci sort du terrain. Les Saints grappillent les dernières secondes du match pour l’emporter. Fin du match, fin de l’aventure pour Jacksonville qui était de toute façon déjà éliminé avant le match. Les Saints finissent sur une belle note même si la défense à fini par lâcher dans les dernières minutes du match.

Pour les Jaguars, l’avenir reste prometteur avec une attaque aussi explosive dans les airs. Il va maintenant falloir ajuster les erreurs et réduire les pertes de ballons. Pour les Saints, si Brees réussit à jouer encore à ce niveau l’an prochain, il ne manquera plus qu’une défense digne de ce nom pour aller titiller les plus grosses équipes de la ligue.

PARTAGER