PARTAGER

matthew_slater_281215

La prolongation entre les Patriots et les Jets a été marquée par un tirage au sort étonnant.

New England a choisi le bon côté de la pièce, Matthew Slater a demandé que son équipe défende, avant d’avoir l’air confus et de parler à l’arbitre. Les Jets ont bien eu le ballon et ont marqué directement pour gagner la rencontre.

Après la rencontre, Slater a confirmé que tout s’est passé comme prévu.

« Nous voulions frapper le coup d’envoi. Nous avons gagné le tirage au sort. Nous avons donné le coup d’envoi. C’est ce que nous voulions faire », a-t-il assuré à NFL.com.

« J’ai demandé trois ou quatre fois à Bill Belichick juste pour m’assurer de ne pas faire une erreur. Donc j’ai vérifié trois ou quatre fois. Je pense qu’il m’a regardé du genre, « Est ce que tu as une commotion ? », parce que je n’arrêtais pas de demander. Mais c’est ce que nous voulions faire. Vous ne remettez jamais en question les décisions du coach. Il est le meilleur dans la ligue, et nous lui faisons pleinement confiance. »

Belichick a aussi confirmé qu’il pensait que défendre en premier était la meilleure option.

Mais alors pourquoi Slater a-t-il discuté avec l’arbitre et semblait confus ? En gagnant le tirage au sort, trois choix sont disponibles : recevoir, tirer le coup d’envoi ou choisir son côté du terrain.

Voilà l’échange entre l’arbitre et Slater, rapporté par ESPN.

« Arbitre : c’est face. Vous voulez kicker ?

Slater : nous voulons kicker, dans cette direction.

Slater : Hey, nous avons gagné. Est ce qu’on ne peut pas choisir ?

Arbitre : Vous avez choisi de kicker. »

Les Patriots avaient donc visiblement en tête de défendre une certaine partie du terrain. S’ils avaient choisi leur côté, les Jets auraient de toute façon choisi de recevoir le ballon, ce qui n’aurait pas changé grand chose.

La question reste de savoir pourquoi un coach avec Tom Brady et Rob Gronkowski dans son équipe ne voulait pas du ballon en début de prolongation.

PARTAGER