PARTAGER

chip_kelly_27122015

Chip Kelly ne manquera pas à certains joueurs. Surtout pas à Lane Johnson.

Mercredi, le lineman offensif a eu des mots très durs pour son ancien coach lorsqu’on lui a demandé les causes possibles de son licenciement.

« Peut-être que l’égo s’est mis en travers du chemin », a-t-il expliqué à ESPN. « Trop de pouvoir. De contrôle. Pas assez d’humanité sur certaines choses, ne pas travailler ensemble, avec l’équipe, plutôt que d’être un dictateur. »

Si le propriétaire Jeff Lurie est plus mesuré, le problème est clair.

« Nous cherchons quelqu’un qui interagit très bien et communique clairement avec tous les gens qui travaillent avec lui et qu’il côtoie. »

Un problème confirmé une nouvelle fois par Johnson.

« L’équipe a besoin d’un gars avec lequel on peut parler quand il y a des problèmes. Communiquer et régler les problèmes plutôt que d’être un gars à sens unique fixé sur ses idées », explique Johnson. « Je pense que Chip tenait vraiment à cette équipe. Je pense juste qu’il y avait quelques difficultés pour qu’il dise ce qu’il devait dire. »

Le joueur a aussi confirmé que les Eagles restent l’équipe qui s’entraine le plus en NFL, et que la fatigue se fait ressentir au fil des semaines.

Même si les coaches peuvent changer avec le temps et s’assouplir (voir Tom Coughlin), les prochains employeurs de Kelly sont prévenus.

PARTAGER