PARTAGER

NFL-PATRIOTS-CHANDLER-JONES

Selon Chris Curtis, un producteur de l’émission Dennis & Callahan Show sur WEEI, Chandler Jones aurait été hospitalisé le samedi 9 janvier 2016 pour une overdose de pilules. Le defensive end a par la suite été libéré le dimanche et a depuis là participé à tous les meetings et entraînements de son équipe.

Le genre de pilules que Jones aurait ingéré n’a pas été mentionné, mais s’il s’agit d’une substance interdite par la NFL, le N°95 des Patriots serait sujet à une suspension. Au pire, il pourrait être placé sur la liste des suspendus par le commissionnaire puisqu’il s’agirait de sa première violation du règlement des substances interdites, mais c’est plutôt le timing qui est très mauvais pour celui qui a réussi 12,5 sacks en 2015.

PARTAGER